Ce désherbant 100 % naturel n’engendre aucun risque pour l’environnement ni pour la santé | Daily Geek Show

 

ectées

Daily Geek Show

Ce désherbant 100 % naturel n’engendre aucun risque pour l’environnement ni pour la santé

RESTEZ CURIEUX. SUIVEZ NOUS !

Les multinationales de l’agroalimentaire n’ont de cesse d’appliquer leurs pesticides sur les cultures que nous consommons pour assurer la production intensive requise par le marché. Pourtant, la société Jade pourrait bien avoir développé une alternative écologique et saine à l’usage des herbicides : le Beloukha, un désherbant 100 % naturel qui ne présente aucun risque sanitaire.

Nous le savons, les pesticides sont mauvais pour la santé. Bien que le glyphosate soit accusé de favoriser le développement de maladies graves telles que le cancer ou la maladie de Parkinson, il reste le désherbant le plus utilisé en France. Malgré les risques sanitaires et environnementaux, la Commission européenne a d’ailleurs décidé de prolonger la vente de cet herbicide dans l’attente de nouvelles études scientifiques qui confirmeraient ses effets.

Le Beloukha ne présente aucun risque ni pour l'environnement, ni pour la santé

Le Beloukha ne présente aucun risque ni pour l’environnement, ni pour la santé

La société Jade, qui est basée en Gironde, s’est investie dans la recherche et le développement de solutions pour parer aux effets nocifs des pesticides sur l’environnement et la santé ; ses produits sont destinés à assurer la protection des plantes et du consommateur. Le Beloukha a, quant à lui, été créé en partenariat avec l’université de Shanghai en Chine.

Ce désherbant à base d’huile de Colza ne contient aucune substance chimique. 100 % naturel, le Beloukha n’engendre aucune pollution pour les sols, l’eau ou les airs, et ne contient aucune toxicité pour le consommateur. Le produit a déjà été homologué pour la maîtrise des adventices, l’épamprage des vignes et le défanage des pommes de terre.

En plus d’être écologique et sain, le Beloukha est aussi très efficace. Biodégradable en 2 jours, le produit met à peine 2 à 3 h pour agir et fait effet pendant 3 semaines. Cet herbicide révolutionnaire est donc parfaitement accordé au marché moderne qui requiert une culture optimale et intensive.

Associant productivité et respect de l’environnement, le Beloukha s’impose donc comme un modèle à suivre en matière d’herbicides. Espérons que Monsanto et Bayer en « prendront de la graine » !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Ce désherbant 100 % naturel n’engendre aucun risque pour l’environnement ni pour la santé | Daily Geek Show

Échanger des courriels avec Pôle-Emploi, ça peut être compliqué – LinuxFr.org

ACCUEIL DÉPÊCHES JOURNAUX FORUMS SONDAGES WIKI SUIVI PLAN LinuxFr.org

 Échanger des courriels avec Pôle-Emploi, ça peut être compliqué

Posté par Parleur le 06/01/17 à 20:00.

Licence CC by-sa

Tags : html mutt courriel pôle-emploi 10

6jan.2017

Comme certains d’entre-vous le savent peut-être, depuis quelques mois, il n’est maintenant plus possible de prendre rendez-vous avec Pôle-Emploi en se présentant à leurs bureaux. Le moyen exclusif pour prendre rendez-vous avec son conseiller est de le contacter par courriel (du moins en Rhône-Alpes Auvergne). Bon, j’aime bien avoir les gens en face par téléphone, pour être efficace et interagir rapidement sur les éventuelles raisons pour lesquelles je demande un rendez-vous, mais je peux m’accommoder d’un simple contact par courriel. Problème, avec Pôle-Emploi et leur structure internet notoirement mal foutue, ça peut être plus compliqué qu’avec le reste du monde. Je pose un peu la situation : j’utilise Alpine Linux, et Thunderbird n’étant pas disponible dans leurs paquets précompilés, je suis passé avec plaisir à Mutt, avec une configuration travaillée avec soin, très propre, qui me permet de signer avec GPG l’intégralité de mes courriels par défaut, au cas où, et avec toujours ma clé publique associée en pièce jointe. C’est une pratique qui a permis de m’aider à faire que certains de mes correspondants habituels commencent eux aussi à chiffrer leurs courriels. Et pour les échanges « officiels », j’utilise ma boîte Gmail, qui me permet de m’assurer à peu près que mes courriels seront mieux acceptés par les antispams que certains de mes serveurs perso’. Une première fois, mon conseiller m’a envoyé un message. Manque de chance, leur système envoie toujours des messages formatés avec HTML. Ce n’avait jamais été un problème jusque là : le contenu des rares messages que je recevais ainsi formatés restaient lisible, malgré parfois un affichage légèrement dégradé. Avec le courriel de Pôle-Emploi, tout simplement aucun contenu ne s’affichait. Bon, le problème a été rapidement résolu en installant w3m et deux lignes dans mon fichier muttrc. Il y a deux mois, je réponds à mon conseiller, avec un message dûment signé. J’attends une semaine, aucune réponse. Je relance. Une fois, deux fois, et finalement une dizaine de fois en presque deux mois, avec un ton de plus en plus agacé : j’ai besoin de toucher les allocations auxquelles j’ai pourtant droit, mais aucun moyen de relancer mon dossier. Aucun début de réponse. Hier, je finis par repasser aux bureaux de Pôle-Emploi pour manifester mon mécontentement en face à face, malgré qu’il soit normalement impossible d’obtenir une entrevue avec un conseiller sans rendez-vous. Par chance, on m’a redirigé tout de suite vers leur « responsable applicatif » (qui m’apprend que normalement les conseillers sont normalement contraints à répondre aux messages qui leurs sont envoyés dans les soixante-douze heures)), qui jette un coup d’œil à la boîte mail de mon conseiller attitré, et… surprise : aucun message ne lui est parvenu de ma part. Pas le moindre. Il semblerait que les messages chiffrés ou avec des pièces jointes .asc soient simplement refusés. Alors bon, qu’ils aient des mesures de « sécurité » de ce genre avec des pièces jointes dans des formats pas trop banals, pourquoi pas… Pour les courriels chiffrés, je trouve ça un peu con, mais je peux comprendre qu’ils ne prennent pas la peine de gérer une pratique un peu « exotique » (bien que standardisée) et qui ne concernent que quelques utilisateurs marginaux. Mais pourquoi pas. Là où ça coince, en revanche, et où ça pose vraiment problème, c’est que les courriels sont refusés de manière parfaitement silencieuse : si j’avais reçu un courriel automatique de notification d’erreur, j’aurais pu corriger rapidement le problème sans souci. Même Mailman, par exemple gère ce genre de message d’erreur en cas de formats de pièces jointes non acceptées ou de messages trop lourds, et ça me semble vraiment la moindre des choses. Là, leur système informatique un peu mal foutu a fini par créer de la frustration, de l’incompréhension et des problèmes financiers. Pour pas grand-chose. Voilà, j’ai passé ma colère un trolldi, et au moins ça vous met au courant par avance si vous êtes un peu dans le même cas technique que moi. Bonne soirée à vous, vous pouvez reprendre une activité normale. 🙂

Source : Échanger des courriels avec Pôle-Emploi, ça peut être compliqué – LinuxFr.org

Les LED sont-elles dangereuses pour les yeux ?

ACTUALITÉClassé sous :MÉDECINE , MAISON , LAMPES D’ÉCLAIRAGE À DIODES

Inserm (communiqué de la salle de Presse)

Une étude de l’Inserm soulève la question des dangers des ampoules LED pour la vision. Chez le rat, certaines des longueurs d’onde des LED s’avèrent toxiques pour la rétine. Un mécanisme qui pourrait favoriser la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

On sait que la rétine peut être endommagée par la lumière du soleil, mais on manque de données sur les lésions que la lumière artificielle peut lui porter. C’est notamment le cas concernant la lumière émise par les ampoules LED qui ont désormais remplacé les ampoules à incandescence. Pour combler ce déficit, une équipe de l’Inserm (unité 1138 Inserm, université Paris-Descartes, université Pierre et Marie Curie, Centre de recherche des Cordeliers, Paris) s’est intéressée à l’impact phototoxique des rayons émis par ces dispositifs.

Les chercheurs ont procédé en trois temps : ils ont d’abord montré que, quel que soit le type d’ampoules utilisé, l’exposition à une forte intensité lumineuse (6.000 lux) durant 24 heures altère la rétine de rats dont la pupille a été dilatée. L’analyse biologique montre dans tous les cas un état inflammatoire qui favorise la mort cellulaire (apoptose) des photorécepteurs impliqués dans la vision.

En revanche, en exposant durant 24 heures ces mêmes animaux à une intensité lumineuse similaire à celle habituellement utilisée dans les habitations (500 lux), seules les LED sont apparues néfastes : avec ces ampoules, la rétine des animaux montre des signes d’altération moindres mais similaires à ceux observés sous forte exposition. Ceci n’est pas observé avec les autres types d’ampoules. Alicia Torriglia, qui a encadré ces travaux avec le Professeur Behar-Cohen, précise : « le recours à des rats dont la pupille a été dilatée permet d’amplifier les conséquences potentielles de la lumière, puisque la contraction de la pupille est un mécanisme physiologique de protection de l’œil contre l’agression lumineuse ».

Il n’en reste pas moins qu’en l’absence de dilatation de la pupille, des rats albinos exposés à long terme à la lumière des LED (en continu durant une semaine ou un mois) montrent aussi une dégénérescence rétinienne. Et même les rats non-albinos, réputés pour être protégés de la dégénérescence photo-induite, présentent des signes de stress oxydant au niveau de leurs rétines.

Certaines longueurs d’onde seraient toxiques pour la rétine. © Stasique, Fotolia

La lumière bleue des LED est toxique pour la rétine

Derrière la phototoxicité des ampoules LED, une coupable : la lumière bleue. « La lumière blanche, qu’elle soit naturelle ou artificielle, combine en réalité des rayons de différentes couleurs, chacune correspondant à une longueur d’onde spécifique », explique la chercheuse. Chaque source de lumière – LED, tubes à fluorescence ou ampoules fluocompactes – combine différentes couleurs dans des proportions variables. Et la potentielle toxicité de chacune d’entre elles sur la rétine dépend à la fois de l’intensité de la lumière et des longueurs d’onde qui la compose.

« En 2005, la Commission européenne a imposé l’abandon des ampoules à incandescence, énergivores, et leur remplacement par des ampoules LED, plus économes. » Ces dernières créent de la lumière blanche en combinant des lumières bleue et jaune. Or, les rayons correspondant à la lumière bleue sont plus énergétiques que les autres. Ils sont aussi connus pour être plus délétères pour des durées d’exposition et des intensités lumineuses équivalentes. « Grâce à nos observations, nous avons montré que la lumière émise par les LED engendre deux phénomènes toxiques parallèles : l’apoptose, mais également une seconde forme de mort cellulaire, la nécrose. Or en se nécrosant, une cellule endommage ses voisines. Ceci explique pourquoi la toxicité de la lumière bleue est plus élevée que celle des autres longueurs d’onde. »

La question du risque sanitaire lié à ces ampoules se pose donc. En 2005, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a recommandé l’étude approfondie des risques potentiels liés à ces nouveaux dispositifs. Elle a publié, en 2010, un premier rapport sur le sujet.

Même s’il est probable que les observations faites chez le rat ne sont pas transposables telles qu’elles chez l’Homme, les données de cette étude interrogent. « Nos cellules possèdent des mécanismes de réparation qui permettent sans doute de corriger en partie les lésions induites par les LED. Mais nous avons un capital lumière, comme notre peau possède un capital soleil. On peut se demander si nos ampoules domestiques ne favorisent pas son épuisement précoce, et ainsi l’évolution vers la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) ». Par principe de précaution, ces données appellent à une prochaine génération d’ampoules domestiques, dans laquelle la proportion de lumière bleue serait réduite…

POUR EN SAVOIR PLUS

Attention aux éclairages LED

 

Article de Jean-Luc Goudet, paru le 27/10/2010

Certaines lampes d’éclairage à diode, ou Led, induiraient un risque pour les yeux, notamment chez les enfants. C’est la conclusion d’une étude de l’Anses, qui met en cause la couleur trop bleue et la luminance trop élevée. Et parmi les différents types de Led, les plus courants seraient justement les moins sûrs…

Les diodes électroluminescentes (Led) sont de plus en plus présentes sur les rayons. Désignées comme idéales grâce à leur faible consommation, elles se multiplient dans les maisons ou sur les lieux de travail et fleurissent dans les phares des voitures. Pourtant, leur lumière diffère assez sensiblement des autres types d’éclairage et les normes habituelles leur conviennent mal. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses, née cette année de la fusion de l’Afssa et de l’Afsset) a conduit une étude pour évaluer les effets sanitaires de ces Led. Le groupe de travail réunissait des ophtalmologistes, des dermatologues, des spécialistes en éclairage et en physique des rayonnements optiques. Il a également accueilli des industriels de l’éclairage et des scientifiques.

Ses conclusions, qui viennent d’être publiées dans un rapport, jettent une ombre sur cet éclairage à la mode, qui ne serait pas sans risque. Deux effets principaux sont relevés par l’étude : celui de la longueur d’onde et celui de la luminance. Les éclairages à diodes émettent une proportion importante de lumière bleue, c’est-à-dire de courtes longueurs d’onde.

Trop bleue, la lumière affecte la rétine

On sait que cette couleur est un facteur de risques photochimiques au sein de la rétine, dans les photorécepteurs et dans l’épithélium pigmentaire. À l’échelle des années, une exposition trop rude à une telle lumière pourrait favoriser la dégénérescence de la macula, cette zone centrale de l’œiloffrant la plus grande acuité. Connue sous le nom de DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge), cette maladie peut évoluer jusqu’à la perte de la vision centrale.

« Les effets aggravants de la lumière bleue sur la DMLA sont fortement soupçonnés et issus d’observations convergentes sur des modèles expérimentaux » souligne le rapport. Toutefois, ajoute-t-il, « ces effets n’ont jamais pu être démontrés par des études épidémiologiques chez l’homme, en raison d’une difficulté à évaluer l’exposition et les prédispositions individuelles ». On sait tout de même que l’exposition excessive à la lumière solaire est un facteur favorisant la DMLA.

Selon l’étude, l’effet dépendrait du type de Led. La plupart de ces éclairages sont réalisés à partir d’une diode émettant une lumière bleue pure (les diodes produisent des lumières sur une plage étroite de longueurs d’onde), à laquelle on adjoint un luminophore jaune pour obtenir un éclairage à peu près blanc. Il existe deux autres types (diode ultraviolette et luminophores ; trois diodes émettant dans trois couleurs), mais leur prix de revient serait trop élevé.

L’étude de l’Anses a classé des lampes du marché selon quatre niveaux de risques, de 0 (aucun risque) à 3 (risque élevé). Conclusion : « Il apparaît que certaines Led très couramment utilisées en éclairage, signalisation et balisage appartiennent au groupe de risque 2 [risque modéré], alors que toutes les autres sources d’éclairage disponibles pour le grand public ne dépassent pas les groupes de risque 0 ou 1 ».

Avec ces éclairages, des expositions longues et répétées pourraient donc favoriser d’une apparition d’une DMLA mais aucune preuve n’est donnée. Le rapport souligne que les normes en vigueur ne permettent pas de caractériser correctement ce risque photochimique.

Luminance : jusqu’à mille fois plus que le seuil d’éblouissement

En revanche, la conclusion de l’étude signale des populations sensibles : les enfants, car leur cristallin très transparent atténue peu la lumière bleue ; les individus portant des cristallins artificiels (transparents comme un cristallin de bébé) ; les personnes dépourvues de cristallin(aphakes). Il faut ajouter également les personnes davantage exposées par leur profession, les éclairagistes par exemple.

L’autre effet mis en évidence par l’étude de l’Anses est celui de l’éblouissement, dû à l’énorme luminance des Led. Cette luminance, mesurée en candelas par mètre carré (cd/m2), indique la quantité de lumière émise et rapportée à la taille (la surface) de la source. Les Led sont très lumineuses et très petites, donc leur luminance est élevée. On considère qu’une source lumineuse est confortable jusqu’à 2.000 cd/m2 et qu’elle devient éblouissante au-dessus de 10.000 cd/m2. Or, certaines Led testées lors de l’étude atteignaient 10.000.000 cd/m2, soit mille fois plus…

Le rapport fournit un certain nombre de recommandations, à commencer par une restriction des ventes de Led pour le grand public « pour n’autoriser que des Led ne présentant pas plus de risques liés à la lumière bleue que les éclairages traditionnels ». Le rapport recommande aussi de définir des groupes à risques. Par ailleurs, l’étude souligne qu’il n’est pas possible, au moment de l’achat, de savoir si la Led fait partie du groupe de risque 0 ou 1 ou bien du groupe 2…

Une étude montre les bienfaits de la sieste pour la mémoire | Le Devoir

Une étude montre les bienfaits de la sieste pour la mémoire

7 janvier 2017 |La Presse canadienne | Santé
<p>Le déclin des facultés mentales était de quatre à six fois plus important chez les participants qui ne dormaient pas.</p>

Photo: Jin Liu Agence France-PresseLe déclin des facultés mentales était de quatre à six fois plus important chez les participants qui ne dormaient pas.

Une sieste d’environ une heure après le dîner semble protéger la mémoire et la capacité de raisonnement, selon une étude publiée par le Journal of the American Geriatrics Society.

Les chercheurs ont demandé à quelque 3000 Chinois âgés de 65 ans et plus s’ils siestaient ou non après le repas du midi. Quelque 60 % d’entre eux ont répondu par l’affirmative. La durée des siestes allait de 30 minutes à plus de 90 minutes, avec une durée moyenne de 63 minutes.

Les participants ont été soumis à une batterie de tests pour mesurer leur acuité mentale, qu’il s’agisse seulement de se souvenir de la date, de mémoriser des mots, de résoudre des équations mathématiques ou encore de recopier des formes géométriques simples.

Les participants qui faisaient une sieste d’une heure ont offert un meilleur rendement que ceux qui ne siestaient pas du tout. Ils ont aussi fait mieux que ceux qui dormaient plus ou moins longtemps.

Le déclin des facultés mentales était de quatre à six fois plus important chez les participants qui ne dormaient pas, ou encore qui faisaient des siestes plus courtes ou plus longues. Le déclin chez ces participants correspondait approximativement à l’ajout de cinq années d’âge.

Source : Une étude montre les bienfaits de la sieste pour la mémoire | Le Devoir

Nos podcasts préférés de 2016 | Slate.fr

Pour savoir quoi écouter pour commencer 2017.

L’année 2016 est l’année où nous avons lancé nos podcasts: vous pouvez toujours écoutez les histoires folles de Transfert ou suivre «Les Sales Gosses», l’émission de Nadia Daam sur les parents. Mais, pour lancer des podcasts, il faut aussi en écouter beaucoup d’autres (et il y a l’embarras du choix), voici donc des émissions, des histoires que nous avons particulièrement appréciées en 2016.

1.Arte RadioPelles et râteaux

Jeanne Robet n’est pas une inconnue pour qui écoute des podcasts. En 2013, sa magnifique série «Crackopolis», déjà sur Arte radio, sur la consommation de drogue à Paris, avait fait beaucoup parler, et à juste titre, en montrant sans faux semblant l’enfer de ce décor urbain. Elle revient avec une nouvelle série consacrée aux échecs splendides et aux réussites retentissantes des débuts des relations humaines. On suit ses témoins dans l’escalier, dans l’ascenseur, au coin d’un bar ou dans la scène de cinéma qu’ils ont rêvée, au moment où le premier baiser est dans l’air. Et on les voit chuter, se relever ou rafler la mise, effarés par leur bonne étoile. Le choix de diffuser les témoignages en miroir (une pelle, un râteau) renforce le tragique et le comique des situations. Impossible de ne pas s’identifier à ces jolies tranches de vie.

2.Banquette – Nouvelles écoutesVincent Duluc

On attend toujours avec impatience un «Longform» à la française, ce génial podcast américain qui présente régulièrement un journaliste, auteur ou écrivain et revient avec lui sur son œuvre. Le premier épisode de «Banquette», le podcast de Nouvelles Écoutes consacré au football lancé en décembre dernier s’attache en partie à réparer cela, grâce à un grand entretien avec Vincent Duluc, la plume la plus célèbre du quotidien L’Équipe. Une heure pour parler de sa carrière, de ses conflits avec certains joueurs, du système de notation, et de son amour pour le foot.

3.Culture 2000McDonald’s

En 2016, la bande de Culture 2000 –dont on avait déjà recommandé un épisode l’été dernier– raconte l’histoire de McDonald’s, à commencer par cet homme qui a demandé sa femme en mariage sur le parking de l’un des restaurants de la chaîne de fast-food. Et enchaîne en nous rappelant tout ce à quoi on ne pense pas lorsque l’on commande un menu: saviez-vous que le Big Mac est créé en 1968? Ou que Ronald McDonald a été imaginé après que la chaîne ait organisé un spectacle avec Bozo le clown en 1962? Avec Culture 2000, on écoute le cours d’histoire le plus cool et détendu que l’on n’ait jamais suivi. Les autres épisodes portent sur Marco Polo, l’Australie, l’Apartheid ou Detroit…

4.Fondations

Référence en matière d’artistes émergents, Radio Néo propose des découvertes musicales de choix, mais aussi quelques émissions de grande qualité. Parmi elles, «Fondations», un rendez-vous intime et culturel dans lequel des artistes reviennent sur les livres, films et disques qui les ont aidés à se construire. L’érudition et la modestie de l’animateur Saeptem permettent à chacun et chacune de se mettre délicatement à nu. De Mina Tindleà Olivier Assayas, six numéros sont d’ores et déjà proposés. Vous n’en reviendrez pas.

5.Bret Easton Ellis Podcast

Pas besoin d’être fan de l’auteur d’American Psycho ou de bien connaître son œuvre pour apprécier ses podcasts. Et pour cause, il y est essentiellement question de cinéma (et un peu de musique). Dans de longs monologues et entretiens avec diverses personnalités –ces derniers mois les cinéastes Larry Clark ou Paul Schrader, l’actrice Anne Heche ou le critique Owen Gleiberman–, Bret Easton Ellis ressasse quelques-unes de ses nombreuses obsessions (la grandeur du Nouvel Hollywood, les écrits de la critique Pauline Kael, la perte d’influence du cinéma face à la télé, la représentation de l’homosexualité…) et alimente, podcast après podcast, ses deux grands chevaux de bataille: le rejet des cultures du politiquement correct et de la victimisation qui brident l’expression artistique d’Hollywood (spoiler: Elle de Paul Verhoeven est son film de fiction préféré de l’année). L’occasion rare d’écouter une pensée en mouvement.

6.This American Life20 years later

C’est l’histoire la plus bouleversante que l’on ait entendue cette année. Elle est réalisée par la fille d’une femme agressée et violée il y a 20 ans. Pour la première fois, elle vont en parler ensemble. Samantha Brown interviewe sa mère, ses proches, les proches du coupable, Reginald McFadden, rejoue des archives du procès pour reconstruire toute l’histoire de cette soirée de septembre 1994. On entend les larmes de la mère lorsqu’elle explique à sa fille ne plus ressentir de sequelles, à l’exception du fait qu’elle ne peut plus chanter, alors qu’elle montait régulièrement sur scène à Broadway étant jeune. 52 minutes pas faciles à écouter mais inmanquables.

7.FreakonomicsBad Medicine

Une passionnante histoire en trois parties de la médecine et de la pharmacie, avec leurs réussites et (surtout) leurs déboires et leurs errements, comme la longue exclusion des femmes des recherches sur les maladies et autres essais cliniques. De quoi faire plaisir outre-tombe à Darwin qui avait bien raison de penser que «tuer une erreur est aussi souhaitable et, parfois même meilleure, que de démontrer un fait nouveau ou d’établir une nouvelle vérité».

8.La Grande TraverséeCharlie Chaplin

Chaque été, l’émission de France Culture «La Grande Traversée» consacre une semaine à raconter en détail l’histoire d’un grand artiste. Après Woody Allen en 2015, c’était au tour de Charlie Chaplin cette année. Si les épisodes parfois un peu longs pour cerner une même thématique sont assez inégaux, c’est avec bonheur qu’on se replonge dans la vie et la carrière du réalisateur de The Kid, Le Dictateur ou Les Temps Modernes.

On en retiendra notamment le récit de son enfance difficile –une mère démente, un père alcoolique– pendant laquelle il fréquenta la misère et les foyers et dont il s’inspirera en grande partie pour composer le personnage de Charlot, mais aussi la tranquillité de sa retraite suisse, racontée par ses proches.

9.Modern Love

Pour qui, comme moi, ne connaissait pas le courrier du cœur du New York Times, le lancement cette année d’une série de podcasts associés est une occasion formidable de rattraper le temps perdu. La qualité littéraire des lettres soumises par les lecteurs est incroyable, sans compter la pertinence du fond. «Modern Love» explore avec minutie l’état de nos relations intimes aujourd’hui, en rapport notamment avec la technologie comme dans le superbe texte de Caitlin Dewey, «Even in Real Life, There Were Screens Between Us», mais pas seulement. Chaque lettre est lue par un acteur ou une actrice. Et la séquence se termine par un court entretien avec le véritable auteur de la missive qui nous offre une mise à jour sur ce qu’il s’est passé dans sa vie depuis. À découvrir.

10.Les Pieds sur TerreMes années Boum: une enquête algérienne

Après le binge-watching, place au binge-listening. Sur le modèle de ce que propose le service de streaming Netflix, l’émission de France Culture «Les Pieds sur Terre» a mis en ligne d’une traite début novembre les sept épisodes qui composent la saison 1 de cette enquête algérienne. La journaliste Adila Bennedjaï-Zou revient dans son pays d’origine pour élucider le mystère qui la hante depuis ses 2 ans: qui a tué son père alors soldat dans l’Algérie de Boumédiene, et pourquoi? Un récit haletant et intime qui plonge dans les méandres de la grande histoire et des secrets douloureux d’une famille.

11.Planet MoneyFinding the Fake-News King

On entend beaucoup parler des fausses informations depuis l’élection de Donald Trump. Pourtant, on ne sait pas forcément qui est à l’origine de ces articles. Pour savoir qui sont ces personnes, leur intérêt dans la publication et quelle est leur influence, «Planet Money» a retrouvé l’homme derrière le site qui a produit l’une des plus grosses fausses informations de l’élection américaine: «Un agent du FBI suspecté dans l’affaire des fuites des emails d’Hillary Clinton retrouvé mort dans ce qui semble être un meurtre-suicide».  

12.RadiolabOne Vote

Un vote peut-il vraiment changer une élection? Avons-nous vraiment notre mot à dire? Avec trois petites histoires, «Radiolab» revient sur trois exemples où un «petit vote» peut avoir une importance cruciale sur le vote d’une élection. De l’Inde au fin fond des États-Unis, une preuve, que dans une élection, tout peut parfois se jouer à une seule voix.

13.The Run-UpThe 2016 Election: An Audio Time Capsule

Pendant quatre mois, Michael Barbaro, journaliste au New York Times, a raconté deux fois par semaine l’évolution de la course à la présidentielle. Entre des discussions sur la religionle rôle des médiasla stratégie de Donald Trump, ou les emails d’Hillary Clinton, il a essayé de donner du sens à une campagne folle

Mais l’épisode qui résume le mieux ces dix-huit mois fous a été publié le lendemain de l’élection: une capsule audio qui revient en vingt minutes et sans le moindre commentaire sur les moments et les déclarations les plus fortes de cette campagne et que la course à la Maison Blanche allait dans le mur. Un mur dont on sait désormais que beaucoup l’ont pris en pleine face.

14.Song ExploderBoJack Horseman

On pourrait retenir tellement d’épisodes de «Song Exploder» –ce podcast génial où un artiste vient raconter l’histoire et décompose l’un de ses morceaux–: d’Angel Olsen à Grimes, en passant par Busdriver ou Mitski. Mais dans un épisode mis en ligne au mois d’août, Hrishikesh Hirway s’attaque, en compagnie de Patrick Carney (la moitié des Black Keys) et de son oncle Ralph, au générique de la série BoJack Horseman. Ensemble, ils se souviennent de l’origine des premiers accords, et de comment, petit à petit, ils ont réussi à composer ensemble l’un des plus beaux génériques de ces dernières années. Si vous aimez les génériques de série, on vous conseille également d’écouter l’épisode consacré à celui de Game of Thrones.

15.The West Wing Weekly

Si vous aimez la série The West Wing, il y a de grandes chances que vous aimiez «The West Wing Weekly», le podcast animé par l’acteur Josh Malina (qui y interprétait Will, à partir de la quatrième saison), et Hrishikesh Hirway, qui anime le génial podcast «Song Exploder» (voir plus haut). Ensemble, ils reviennent chaque semaine sur l’un des 154 épisodes (avec parfois des invités spéciaux) et lâchent aussi des épisodes bonus, comme cette discussion avec Aaron Sorkin, le créateur de la série.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore ce chef d’œuvre de télévision, c’est l’occasion parfaite de s’y mettre. Pour les autres, c’est une nouvelle occasion de se plonger dedans. Pas besoin de trop se presser cependant. Si leurs calculs sont bons, le podcast devrait s’achever dans deux ans et demi.

 

 

 

 

 

Nos podcasts préférés de 2016 | Slate.fr.

Tout ce qui sera interdit en voiture au 1er juillet. Et ce qu’il vous en coûtera !

Voici les nouvelles lois à partir du 1 juillet 2015 :

     – Interdiction de fumer en voiture avec des mineurs (68 € d’amende)

     – Interdiction de manger au volant (75 € d’amende)

     – Interdiction de téléphoner ou d’écouter de la musique avec des oreillettes (135 € / 3 points)

     – Interdiction de fouiller dans la boite a gants en roulant

     – Ecouter de la musique trop fort empêchant d’entendre la circulation : (75 € d’amende)

     – Interdiction du port d’écouteurs, oreillettes ou casques audio en conduisant ( 135 € / 3 Points )

     – Pour les conducteurs novices, dépasser la limite autorisée passera de 0,2 g/l d’alcool dans le sang, au lieu des 0,5 g/l en vigueur aujourd’hui (135 euros / 6 points)

     – Se maquiller même à l’arrêt dans les bouchons (75 € d’amende)

     – Regarder un écran non destiné à l’aide à la conduite (1500 € d’amende / 3 Points )

Sourced through Scoop.it from: www.zinfos974.com

Voici les nouvelles lois à partir du 1 juillet 2015 : – Interdiction de fumer en voiture avec des mineurs (68 € d’amende) – Interdiction de manger au volant (75 € d’amende) – Interdiction de téléphoner ou d’écouter de la musique avec des oreillettes (135 € / 3 points) – Interdiction de fouiller dans la boite a gants en roulant – Ecouter de la musique trop fort empêchant d’entendre la circulation : (75 € d’amende) – Interdiction du port d’écouteurs, oreillettes ou casques audio en conduisant ( 135 € / 3 Points ) – Pour les conducteurs novices, dépasser la limite autorisée passera de 0,2 g/l d’alcool dans le sang, au lieu des 0,5 g/l en vigueur aujourd’hui (135 euros / 6 points) – Se maquiller même à l’arrêt dans les bouchons (75 € d’amende) – Regarder un écran non destiné à l’aide à la conduite (1500 € d’amende / 3 Points )

See on Scoop.itveille economique

Les jardins potagers associatifs sont-ils vraiment écologiques et sains ? – notre-planete.info

Le Printemps est enfin arrivé et avec lui la nature qui renaît. C’est l’occasion pour le jardinier amateur de redémarrer son potager et de le préparer pour accueillir les légumes d’été. Cette démarche, qui est de plus en plus

Sourced through Scoop.it from: www.notre-planete.info

Ainsi, pour de trop nombreux jardiniers amateurs, le potager se résume à : retourner le terrain en hiver au motoculteur ; ajouter des engrais, du fumier en quantité ; acheter des graines et plants hybrides traités aux pesticides en supermarché ; arracher frénétiquement tout adventice (« mauvaise herbe »), laissant ainsi la terre à nue ; détruire systématiquement la plupart des formes de vie qui s’invitent dans la parcelle ; arroser copieusement et souvent n’importe comment ; traiter aux pesticides de manière préventive et de manière peu raisonnée ; puis, lorsque les plants meurent, à tout arracher pour les mettre aux ordures ; recommencer ce cycle… Or, ce cycle vicieux est particulièrement nocif pour le milieu : les lombrics, cloportes, micro-organismes et autres auxiliaires du sol sont détruits par le retournement insensé et contre-productif des différentes couches du sol ; les ressources en eau sont trop sollicitées ; la destruction systématique et exagérée des adventices diminue la biodiversité, empêche l’apparition d’auxiliaires tout en augmentant les attaques des ravageurs ; les sols sont pollués par les pesticides et les nitrates des engrais ; les sols sont appauvris par les exports de matière végétale morte. Mais aussi pour la qualité des légumes cultivés : les jardiniers amateurs surdosent souvent les pesticides ce qui peut entraîner une contamination plus importante encore que dans les cultures intensives ; l’ajout de fumier provenant de fermes conventionnelles (non Agriculture Biologique) peut contenir des résidus transgéniques[1] et des pesticides. les graines et plants hybrides achetés diffusent leurs pesticides dans les légumes et les fruits. La situation géographique de certaines parcelles (près d’une route à fort trafic, d’une ligne de chemin de fer) peut entraîner une forte contamination aux métaux lourds. De plus, tout l’intérêt pédagogique et intellectuel du cycle de croissance et de reproduction des cultures est mis de côté puisque toutes les graines et plants sont achetés. Il n’y a donc aucune montée en graines et récupération de celles-ci pour les années suivantes et encore moins d’amélioration sélective. Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/4465-jardins-familiaux-potager-ecologique-naturel

See on Scoop.itveille economique

Pourquoi autant de jeunes Belges vont combattre en Syrie

Rik Coolsaet se réfère sans cesse au «contexte»: «En se focalisant sur les motivations individuelles, on déculpabilise la société, comme s’il n’y avait pas de racisme, pas de problème avec la jeunesse. Oublier le contexte, c’est oublier qu’une partie de la jeunesse n’a pas de perspective de vie.» Un contexte familial, scolaire et, bien sûr, socio-économique qui rendrait certains jeunes plus sensibles aux discours extrémistes.

Sourced through Scoop.it from: www.slate.fr

Rik Coolsaet se réfère sans cesse au «contexte»: «En se focalisant sur les motivations individuelles, on déculpabilise la société, comme s’il n’y avait pas de racisme, pas de problème avec la jeunesse. Oublier le contexte, c’est oublier qu’une partie de la jeunesse n’a pas de perspective de vie.» Un contexte familial, scolaire et, bien sûr, socio-économique qui rendrait certains jeunes plus sensibles aux discours extrémistes.

See on Scoop.itveille economique

Attention, ces comportements vous feront passer pour un idiot

Pour vous aider à faire bonne impression auprès de vos collègues et de vos clients, nous avons établi une liste de neufs comportements qui peuvent vous porter préjudice. Vous avez surement commis au moins un de ces faux-pas sans savoir qu’il nuirait à votre réputation.

Sourced through Scoop.it from: www.journaldunet.com

Pour vous aider à faire bonne impression auprès de vos collègues et de vos clients, nous avons établi une liste de neufs comportements qui peuvent vous porter préjudice. Vous avez surement commis au moins un de ces faux-pas sans savoir qu’il nuirait à votre réputation.

See on Scoop.itveille economique

Pourquoi l’exercice physique améliore votre santé et votre concentration

De récentes études américaines ont démonter l’idée qu’un individu ne peut plus produire de neurones lorsqu’il vieillit. Des études récentes ont démontré que, après une course, de nouveaux neurones se forment dans l’hippocampe, la zone du cerveau associée à l’apprentissage et de la mémoire.

« Si vous faites de l’exercice pendant environ 30 à 40 minutes, de nouvelles cellules cérébrales naissent », selon le président de l’American Academy of Clinical Neuropsychology. Par ailleurs, d’autres recherches ont démontré une augmentation du flux sanguin vers le lobe frontal du cerveau.

Sourced through Scoop.it from: www.atlantico.fr

De récentes études américaines ont démonter l’idée qu’un individu ne peut plus produire de neurones lorsqu’il vieillit. Des études récentes ont démontré que, après une course, de nouveaux neurones se forment dans l’hippocampe, la zone du cerveau associée à l’apprentissage et de la mémoire. « Si vous faites de l’exercice pendant environ 30 à 40 minutes, de nouvelles cellules cérébrales naissent », selon le président de l’American Academy of Clinical Neuropsychology. Par ailleurs, d’autres recherches ont démontré une augmentation du flux sanguin vers le lobe frontal du cerveau. Read more at http://www.atlantico.fr/atlantico-light/pourquoi-exercice-physique-ameliore-votre-sante-et-votre-concentration-2680205.html#SLGDk757DeDPWTpx.99

See on Scoop.itveille economique

Lenovo lance ses smartphones en France

un appareil compatible 4G doté d’un écran de 5 pouces, une caméra de 13 megapixels (avant), un processeur Qualcomm de 1,4 GHz ainsi que 16 Go pour le stockage.

Sourced through Scoop.it from: www.clubic.com

un appareil compatible 4G doté d’un écran de 5 pouces, une caméra de 13 megapixels (avant), un processeur Qualcomm de 1,4 GHz ainsi que 16 Go pour le stockage.

See on Scoop.itveille economique

Italy’s top court rules that stealing food is not a crime if you’re poor and hungry

La Cour de cassation a annulé une condamnation pour vol contre Roman Ostriakov, un Ukrainien sans – abri, qui a volé du fromage et des saucisses une valeur de € 4,07 (4,50 $) en 2011. Ostriakov a été capturé par un autre client dans le supermarché et reconnu coupable de vol; il a été condamné à payer une amende € 100 et condamné à six mois de prison en 2015. Les juges ont écrit :
La condition de l’accusé et les circonstances dans lesquelles le vol de marchandises a eu lieu prouver qu’il a pris possession de cette petite quantité de nourriture face à la nécessité immédiate et essentielle pour la nourriture, agissant donc dans un état de nécessité.

Sourced through Scoop.it from: qz.com

La Cour de cassation a annulé une condamnation pour vol contre Roman Ostriakov, un Ukrainien sans – abri, qui a volé du fromage et des saucisses une valeur de € 4,07 (4,50 $) en 2011. Ostriakov a été capturé par un autre client dans le supermarché et reconnu coupable de vol; il a été condamné à payer une amende € 100 et condamné à six mois de prison en 2015. Les juges ont écrit : La condition de l’accusé et les circonstances dans lesquelles le vol de marchandises a eu lieu prouver qu’il a pris possession de cette petite quantité de nourriture face à la nécessité immédiate et essentielle pour la nourriture, agissant donc dans un état de nécessité.

See on Scoop.itveille economique

“Hugo et Théo dans le même bateau” : Ducastel et Martineau, radicaux gay ?

C’est bien de rappeler que la sexualité est une part très importante de la relation amoureuse. La littérature et les arts en général l’ont beaucoup occultée par pudibonderie. Sauf les Romantiques, qui mettent le cul avant le cœur, contrairement à ce qu’on croit. C’est important, la fusion des corps ! Et c’est un enjeu de cinéma. Chercher les limites de ce qu’on peut montrer, les frontières entre les images possibles ou pas, courir le risque de se casser la gueule, c’est vraiment ce qui nous anime en tant que cinéastes.

Sourced through Scoop.it from: www.telerama.fr

C’est bien de rappeler que la sexualité est une part très importante de la relation amoureuse. La littérature et les arts en général l’ont beaucoup occultée par pudibonderie. Sauf les Romantiques, qui mettent le cul avant le cœur, contrairement à ce qu’on croit. C’est important, la fusion des corps ! Et c’est un enjeu de cinéma. Chercher les limites de ce qu’on peut montrer, les frontières entre les images possibles ou pas, courir le risque de se casser la gueule, c’est vraiment ce qui nous anime en tant que cinéastes.

See on Scoop.itPascal Foreau mes centres d’intérêt

Pour démentir la rumeur sur la création d’un impôt sur les résidences principales

Beaucoup d’entre vous m’interrogent sur une rumeur, propagée sur les réseaux sociaux, qui accuse le Gouvernement de vouloir mettre en place un impôt sur les résidences principales à la fin des remboursements d’emprunts. C’est totalement faux! Le 26 avri

Sourced through Scoop.it from: www.olivierdussopt.fr

Cet impôt a existé entre 1914 et 1965, date à laquelle il a été supprimé. A aucun moment le Gouvernement a souhaité le remettre en place! Le Gouvernement l’avait dit en novembre 2013 et depuis il le dit et le répète : pas de nouvel impôt spécial sur les résidences principales!

See on Scoop.itveille economique

Robin Hobb, la queen de la fantasy

Elle is l’juin des reines du genre. Saga saga après, Robin Hobb, plus de Construit DEPUIS vingt ans des mondes Fascinants et comptes rendus analytiques de la DANS Lesquels soi des Personnages débattent TOURMENTES ET attachants.

Sourced through Scoop.it from: www.telerama.fr

J’adore cet auteur !

See on Scoop.itPascal Foreau mes centres d’intérêt