Cas de coronavirus sud-coréen explosent après l’événement « Super Spreader » | Zero Hedge

Un jour après que la Corée du Sud a signalé son premier décès par coronavirus et peu de temps après que tous les 2,5 millions d’habitants de la ville de Daegu ont été mis sous garde, le nombre de cas de covid-19 en Corée du Sud a explosé, avec 52 nouveaux cas signalés du jour au lendemain, soit un tiers de tous les cas de la nation. Après quatre semaines largement sans incident au cours desquelles la Corée du Sud n’a confirmé que 30 cas, le nombre de cas a quintuplé en seulement trois jours, passant de 31 cas mardi à 156 vendredi (heure locale), dans ce qui semble être un très augmentation exponentielle agressive.

Le personnel médical déplace un patient infecté par le coronavirus à Daegu. Photographie: AP

Source : Cas de coronavirus sud-coréen explosent après l’événement « Super Spreader » | Zero Hedge

Virus de la tomate : premier cas de contamination en France confirmé

Le virus ToBrFV est redoutable pour les cultures sous serre. © Alain Jocard, AFP Archives Le virus ToBrFV est redoutable pour les cultures sous serre. © Alain Jocard, AFP Archives   

Le fruit contaminé perd toutes ses qualités gustatives, en raison d’une rupture de sa maturation, venant altérer la qualité de sa chair et le rendant impropre à la commercialisation. Sur un plant malade, on peut observer des mosaïques et marbrures sur les feuilles, des taches et nécroses sur les fleurs et une décoloration avec des taches jaunes ou brunes sur les fruits qui peuvent aussi être déformés.

Source : Virus de la tomate : premier cas de contamination en France confirmé

Christophe Chapuis, candidat à Vendôme, présente ses colistiers

Publié le | Mis à jour le 

Une partie des 33 candidats de la liste conduite par le socialiste Christophe Chapuis.
Une partie des 33 candidats de la liste conduite par le socialiste Christophe Chapuis.
© Photo NR

Quant à l’attractivité de Vendôme, argument répété par la municipalité en place, Christophe Chapuis se montre perplexe, attendant des chiffres récents. Tout aussi interrogatif sur la stratégie développée en matière de l’essor du tourisme. En matière de santé, la liste entend favoriser la création d’une Maison de santé avec des médecins salariés, assurant que le projet de Maison pluridisciplinaire de la rue du XXe Chasseurs ne répondra pas aux besoins. Et Patrick Callu d’ajouter. « La municipalité a finalisé des projets du mandat précédent : la marque Vendôme a été lancée en 2013. Même chose pour les négociations bien avancées pour la réhabilitation du Quartier Rochambeau ou la création de logements avenue Gérard-Yvon,… Voire les dossiers du centre aquatique et du réaménagement du théâtre même s’ils ont évolué… »

Source : Christophe Chapuis, candidat à Vendôme, présente ses colistiers

Harcèlement à Vendôme : « Mon fils refuse de retourner au lycée Ampère »

Publié le | Mis à jour le 

Situation tendue entre deux élèves du lycée des métiers Ampère de Vendôme.
Situation tendue entre deux élèves du lycée des métiers Ampère de Vendôme.
© Photo NR

Contacté hier, Bruno Cavat, proviseur, livre une autre histoire. « Cet élève qui se dit victime a bien sûr été entendu par le service social, le service santé, les conseillers principaux d’éducation de l’établissement qui sont prêts à veiller à sa sécurité dès son retour. Ce jeune homme ne doit pas renoncer à la scolarité qu’il a choisie… D’ailleurs, l’élève harceleur a été entendu et exclu temporairement. Il est également passé en commission éducative, étape avant le conseil de discipline et l’exclusion. Mais nous ne pouvons faire plus, notamment en organisant la confrontation de deux élèves et de leurs familles souhaitée par la maman, mais qui ne débouchera sur rien… »

Source : Harcèlement à Vendôme : « Mon fils refuse de retourner au lycée Ampère »

A Vendôme, l’arbre de la laïcité replanté

Publié le | Mis à jour le 

Puis le premier magistrat de Vendôme a prononcé un discours : « Le philosophe Paul Ricoeur parlait de laïcité d’abstention. Ce qui signifie que l’État doit toujours s’abstenir de tout jugement en matière religieuse. Nous sommes réunis ici dans cet esprit. Cet arbre garantit notre vivre ensemble ». La laïcité, a poursuivi le maire, c’est permettre à chacun d’avoir « une pensée libre et ouverte, indépendante et tolérante. Une pensée, qu’on ne peut pas abattre ».

Source : A Vendôme, l’arbre de la laïcité replanté

Candidats aux municipales à Vendôme : une rencontre et des premières propositions

 

Christophe Chapuis « Si je suis élu, je ne ferais rien sans vous : la majorité des emplois, c’est vous », a d’emblée indiqué face aux chefs d’entreprise, le candidat investi par le PS et soutenu par le PC, qui souhaite réfléchir sur « l’insertion » et faire travailler les « entreprises locales ». « J’ai beaucoup apprécié vos interventions sur l’environnement », a-t-il poursuivi, rappelant qu’il souhaitait « une COP locale pour s’emparer des défis environnementaux ». Au rayon transport, il souhaite une réflexion avec les entreprises et valoriser les transports en commun. « Cela réduit l’impact carbone, et les économies réalisées redonnent du pouvoir d’achat. » Côté fiscalité : « Je ne vais pas la réduire de manière significative. Sans ressources financières, on n’a rien. Or je veux davantage de services publics de proximité, car des personnes se sentent délaissées. Mais si je suis maire, je vous donnerai un axe très précis, vous saurez quelle fiscalité vous aurez sur plusieurs années », a-t-il expliqué. Question attractivité, Christophe Chapuis a évoqué ses intentions en matière d’amélioration du réseau de santé et de l’animation culturelle, mais aussi sur l’aspect qualité de vie. « Notre objectif est notamment une restauration collective bio et locale ».

Pascal Brindeau C’est en défendant la création de la communauté d’agglomération Territoires vendômois, que Pascal Brindeau, député, ancien maire et actuel colistier de Laurent Brillard, s’est lancé. « C’est ce qui nous a permis d’attirer des entreprises extérieures. Ce n’est pas un hasard s’il y a 6,6 % de taux de chômage seulement en Vendômois. » En matière de fiscalité, faisant référence aux attentes exprimées par Régis Bonraisin, Pascal Brindeau a répondu : « Nous avons baissé les dépenses publiques de la collectivité, ce qui n’avait jamais été le cas auparavant, de 12 % en 2015, de 8 % en 2016, de 5 % en 2017, de 5 % en 2018, et de 2,5 % en 2019. Nous avons ainsi gagné des marges de manœuvre pour investir. » Et l’élu de préciser que le taux de cotisation foncière des entreprises au sein de la communauté d’agglomération « est le plus bas de toutes les agglo de la Région ». Au sujet de l’attractivité, il a évoqué l’existence de la patinoire d’Abbaye on ice l’hiver, et la venue en automne depuis trois ans, du rallye Cœur de France. Question mobilité, « on peut établir un plan de déplacement à l’échelle urbaine », a-t-il lancé. Côté stationnement, « on entend maintenir sa gratuité ». Au rayon des chantiers, il a fait la promotion notamment de « l’allotissement ». « Ce fut le cas pour le centre aquatique des Grands-Prés. Les 17 lots ont été réalisés par 70 % d’entreprises départementales ».

Jean-Paul Tapia Celui qui fut pendant cinq ans vice-président au développement économique de la communauté de communes puis de Territoires vendômois, au sein de l’équipe de Pascal Brindeau, s’est appuyé sur le bilan de l’actuelle mandature, et sa propre façon de travailler : « faciliter, coordonner, être exemplaire. J’ai pratiqué cette méthode notamment à propos de la création de la marque Vendôme. J’ai eu la chance aussi de mettre sur les fonts baptismaux la plateforme Reve, un des outils pour accélérer les rénovations d’habitation sur tout le Vendômois. » « Pour la métallurgie, on a mis en place la semaine de l’industrie. Aujourd’hui on constate que la section d’apprentissage sur le domaine industriel se remplit au lycée Ampère », s’est-il félicité. Il a aussi exprimé une proposition aux entrepreneurs : « J’aimerais faire avec vous des centres de formation des apprentis (CFA) hors les mûrs dans des entreprises pilotes. » Sur le transport, Jean-Paul Tapia souhaite revoir les horaires avec les entreprises, et veut « davantage de liaisons directes entre Vendôme et Blois », ainsi que des aires de covoiturage en sortie de Vendôme. Son credo en termes de dépense publique : « être économe sur le fonctionnement et audacieux sur les investissements ». Le candidat a également alerté sur les dangers des groupements d’achats : « les entreprises locales ne peuvent y répondre ».

 

Gilles Devanlay « Nous menons actuellement des actions publiques et individuelles pour identifier des problèmes et actions à mettre en place, a indiqué au Medef celui qui sera sur la liste de Sandrine Tricot. Je n’entre pas dans les réponses aux questions légitimes que vous avez posées, on le fera un peu plus tard. Mais ce type de réunion alimente nos réflexions, donc merci à vous. »

Source : Candidats aux municipales à Vendôme : une rencontre et des premières propositions

« Et si le ratio de mortalité du Coronavirus était de 18 % ? » L’édito de Charles SANNAT | Les moutons enragés

Les 1 118 décédés représentent 17.9 % des 6 241 cas que l’on peut pour le moment considérer comme réglés d’après les chiffres officiels de la Chine. Pour les autres, nous savons qu’il y en a 8 000 environ en soins intensifs mais nous ne savons pas encore à ce stade, s’ils vont survivre ou mourir. Nous ne savons pas non plus qui est malade, depuis quel moment et pour combien de temps. Or ce n’est que le temps qui vous permet de savoir si vous ressortez de la maladie debout sur vos pieds, ou les pieds devant.

Source : « Et si le ratio de mortalité du Coronavirus était de 18 % ? » L’édito de Charles SANNAT | Les moutons enragés

« Nous dénonçons une restriction sans précédent de l’accès aux archives contemporaines de la nation »

La décision de déclassifier un par un les documents de la période 1940-1970 portant le tampon « secret », dont la plupart étaient pourtant accessibles à tous depuis longtemps, porte atteinte à l’accès aux sources et bloque des recherches en cours,

Source : « Nous dénonçons une restriction sans précédent de l’accès aux archives contemporaines de la nation »

Municipales 2020 : qui est candidat à Vendôme ? | Home

A Vendôme, la bataille des municipales tarde à démarrer.
© Photo archives NR
Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020. A Vendôme, le maire sortant Laurent Brillard (UDI), est candidat à sa succession. A ce jour, seul Christophe Chapuis (PS) a également annoncé sa candidature.

> Laurent Brillard (UDI), pour  » une liste plurielle « 

Le maire actuel, Laurent Brillard (UDI), a annoncé le 17 septembre qu’il était candidat à sa propre succession.  » Je conduirai la liste qui, comme celle de 2014, sera plurielle, avec tous ceux qui sont prêts à travailler à un projet commun, élaboré en cohérence « , a précisé cet orthophoniste de 48 ans (en disponibilité). L’ancien maire Pascal Brindeau soutient sa candidature, et fera partie de la liste pour espérer devenir à nouveau conseiller municipal à ses côtés (tout en restant député).

Le parti Les Républicains sera associé à l’équipe Brillard. Le MoDem a également officiellement annoncé soutenir Laurent Brillard pour les élections municipales 2020.

> Christophe Chapuis (PS), sensibilité à gauche

L’annonce a été faite le 11 octobre dernier, Christophe Chapuis, expert-comptable de 45 ans, secrétaire de la section PS en Vendômois depuis l’été 2018, mènera aux prochaines élections municipales la liste de sensibilité de gauche issue de l’association  » Ensemble Vivre Vendôme « . Une association au sein de laquelle on retrouve également les actuels conseillers municipaux d’opposition Patrick Callu (PC) et Laurent Mameaux (ex-adjoint à l’éducation de Catherine Lockhart).
La liste reste à compléter.  » Si pour l’instant, nous réunissons des Vendômois de l’association “ Ensemble, Vivre Vendôme ”, ainsi que le Parti socialiste, le Parti communiste, et Génération Écologie, […] tous les citoyens sont les bienvenus, encartés ou pas dans un parti politique (sauf ceux du Rassemblement national) «  précisait le 11 octobre, le collectif Ensemble Vivre Vendôme.

> Jean-Paul Tapia, pour une liste indépendante

Jean-Paul Tapia (MoDem), membre de la majorité municipale conduite par Pascal Brindeau puis Laurent Brillard, mais qui s’est désolidarisé de la majorité municipale dernièrement, il a lancé en juin 2019 son association  » Place à Vendôme « , pour  » travailler à la préparation d’un autre projet pour la ville et son territoire « . Il a officiellement lancé sa campagne le 20 novembre. Son équipe (indépendante de tout parti politique pour le moment) se construit notamment autour Jean-Pierre Mahaudeau, 61 ans, actuel maire de Lignières, élu dans le passé sans étiquette, aujourd’hui adhérent de La République en marche (LREM) depuis 2016 et candidat aux législatives de 2017 aux côtés de Marlène Martin.

 

> Vendôme pour tous,  » démarche citoyenne « 

Comme il y a six ans, l’association « Vendôme pour tous » présentera une liste autonome aux municipales. « Nous avons décidé de présenter une démarche citoyenne appelée “ Vendômois naturellement ” », a expliqué Sandrine Tricot, de l’association « Vendôme pour tous » et par ailleurs conseillère régionale Europe écologie Les Verts (EELV).
Pour le moment, « Vendôme pour tous » et la démarche « Vendômois naturellement » que porte l’association, n’est pas encore une liste, et n’a donc pas déterminé de tête de liste. « Nous serons peut-être soutenus par Europe écologie Les Verts et d’autres partis – ce sera à discuter – mais nous ne serons pas portés par ces partis », expliquait Florent Grospart le 4 décembre dernier.

 

 

 

 

 

 

 

Source : Municipales 2020 : qui est candidat à Vendôme ? | Home

Michel Onfray : « Nous sommes bel et bien rentrés en dictature, n’en déplaise à Emmanuel Macron. » | Les moutons enragés

Michel Onfray : « Nous sommes bel et bien rentrés en dictature, n’en déplaise à Emmanuel Macron. »

Pour détruire la liberté, il faut: assurer une surveillance perpétuelle; ruiner la vie personnelle; supprimer la solitude; se réjouir des fêtes obligatoires; uniformiser l’opinion; dénoncer le crime par la pensée. Pour appauvrir la langue, il faut: pratiquer une langue nouvelle; utiliser le double-langage; détruire des mots; oraliser la langue; parler une langue unique; supprimer les classiques. Pour abolir la vérité, il faut: enseigner l’idéologie; instrumentaliser la presse; propager de fausses nouvelles; produire le réel. Pour supprimer l’histoire, il faut: effacer le passé; réécrire l’histoire; inventer la mémoire; détruire les livres; industrialiser la littérature. Pour nier la nature, il faut: détruire la pulsion de vie; organiser la frustration sexuelle; hygiéniser la vi ; procréer médicalement. Pour propager la haine, il faut: se créer un ennemi; fomenter des guerres; psychiatriser la pensée critique; achever le dernier homme. Pour aspirer à l’Empire, il faut: formater les enfants; administrer l’opposition; gouverner avec les élites; asservir grâce au progrès; dissimuler le pouvoir. Qui dira que nous n’y sommes pas? » Qu’Emmanuel Macron soit l’homme de ce projet européiste destructeur de libertés et de République, sinon de civilisation, ne fait aucun doute; en dehors de ce livre, les chroniques que je tiens ici même depuis son élection témoignent au quotidien.

Source : Michel Onfray : « Nous sommes bel et bien rentrés en dictature, n’en déplaise à Emmanuel Macron. » | Les moutons enragés

Le coronavirus pourrait survivre neuf jours sur des objets

Les coronavirus peuvent survivre sur des objets en métal ou en plastique dans les hôpitaux entre quatre et cinq jours en moyenne, et jusqu'à 9 jours à température ambiante. © Satirus, Istock.com Les coronavirus peuvent survivre sur des objets en métal ou en plastique dans les hôpitaux entre quatre et cinq jours en moyenne, et jusqu’à 9 jours à température ambiante. © Satirus, Istock.com 

L’humidité prolonge la durée de vie Les données récoltées montrent notamment que les coronavirus peuvent survivre sur des surfaces inanimées en métal, en verre ou en plastique, notamment dans les hôpitaux (poignées de porte, boutons d’appel, tables de chevet, bordures de lit, etc). En moyenne, ces virus survivent entre quatre et cinq jours. Mais, à température ambiante, leur durée de vie peut s’étendre à neuf jours, en conservant leur caractère pathogène. « Une température basse et une forte humidité de l’air augmentent la durée de vie », explique le professeur Günter Kampf, chercheur à l’Institut d’hygiène et de médecine environnementale de l’hôpital universitaire de Greifswald et coauteur des travaux publiés dans The Journal of Hospital Infection.

Source : Le coronavirus pourrait survivre neuf jours sur des objets

Manques de moyens à l’hôpital : «Nous allons au-devant d’une crise sanitaire majeure» – Le Parisien

 Rémi Salomon, Président de la CME de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris.Rémi Salomon, Président de la CME de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris. LP/Illustration Elene Usdin

Pour le moment, c’est mon métier qui me retient à Paris », « ça me ferait de la peine de quitter le service, mais, pour la qualité de vie, la vie de famille, j’ai constamment le sentiment de ne pas faire le bon choix »… Ce sont des témoignages que nous recevons tous les jours. La moitié des personnels soignants de l’AP-HP vit à plus de quarante-cinq minutes de son lieu de travail, 30 % à plus d’une heure. Postes vacants mais aussi augmentation du turn-over, recours à des intérimaires, désorganisation des services, épuisement de celles et ceux qui restent : les conséquences sont lourdes. Les équipes médicales et soignantes vivent de plus en plus mal de ne pas pouvoir exercer leur métier dans de bonnes conditions. Ils sont de plus en plus nombreux à faire le choix douloureux de quitter l’hôpital public pour lequel ils s’étaient dévoués. Il ne s’agit pas que du sort des soignants : lorsque des lits doivent être fermés faute de personnel, c’est toute la population francilienne qui est concernée.

Source : Manques de moyens à l’hôpital : «Nous allons au-devant d’une crise sanitaire majeure» – Le Parisien

7 astuces indispensables pour VLC – Korben

ouvrir un flux Youtube dans VLC

1. Regarder des vidéos YouTube avec VLC Peu de gens le savent, mais il est en effet possible de regarder des vidéos YouTube directement dans VLC et sans rien devoir télécharger. Pour le faire, vous devrez ouvrir le menu « Média » de VLC et cliquer sur « Ouvrir un flux réseau… » (ou CTRL + N pour aller plus vite).

Source : 7 astuces indispensables pour VLC – Korben

« Shanghai et Pékin également sous confinement! » L’édito de Charles SANNAT | Les moutons enragés

En gros c’est le contrôle systématique de la température de tous. Comprenez qu’à chaque fois que vous sortez, vous passez par des check points, et on vous prend votre température. Si vous avez la malchance d’avoir de la fièvre, sans avoir le coronavirus, alors vous serez emmené dans un centre ou vous attraperez le coronavirus. Il ne faut pas oublier non plus que d’après de nouvelles études, le délais de transmission en étant sans symptômes peut monter jusqu’à 24 jours, ce qui ferait de ce virus un véritable enfer pour la santé publique. Et… les marchés ne bougent pas.

Source : « Shanghai et Pékin également sous confinement! » L’édito de Charles SANNAT | Les moutons enragés

Kiran Mazumdar-Shaw on the jobs that will define India’s future — Quartz India

Je pense que le Chief Digital Transformation Officer aura un rôle crucial à jouer à l’avenir. Il ou elle sera responsable de favoriser l’intégration de la technologie numérique dans tous les domaines d’une entreprise, ce qui changerait fondamentalement la façon dont nous opérons tout en créant de la valeur pour nos actionnaires. À l’aide des données et de la technologie, la personne occupant ce poste travaillera à changer le modèle d’exploitation de l’entreprise pour stimuler l’innovation, prendre des décisions axées sur les données et éliminer l’efficacité opérationnelle.

Source : Kiran Mazumdar-Shaw on the jobs that will define India’s future — Quartz India

Augmentation des prix des timbres au 1er janvier ! achetez en avant !

Augmentation des prix des timbres au 1er janvier ! achetez en avant ! Grosse augmentation du prix des timbres au 1er janvier 2020 Pour la nouvelle année , la poste va proceder à une augmentation importante des prix des timbres : Ainsi le timbre rouge pour un envoi de 20g va passer de 1.05€ à 1.16€… Le timbre vert va lui passer de 0.88 à 0.97 € … Une augmentation donc de 10% ! Et il va en etre de meme pour tous les autres tarifs , car ainsi le tarif pour un envoi en lettre verte de 100g etant celui de 2 timbres de 20g , il va donc passer de meme à 1.94€ au lieu de 1.76 … Et pour les colis aussi il va y avoir une augmentation …  mais moins importante :  par exemple pour un envoi de colissimo en France  le prix va passer de 27.8 à 28.55€ ..

Source : Augmentation des prix des timbres au 1er janvier ! achetez en avant !