Covid long : des foyers de virus cachés dans les intestins responsables de la persistance de symptômes ?

Le coronavirus forme des réservoirs viraux dans le tractus intestinal. © Rasi, Adobe Stock

 

 

 

Des recherches encore longues Mais les indices s’accumulent.

 

 

Ils sont tirés d’études indépendantes les unes des autres, souvent modestes, et vont dans le même sens : le coronavirus pourrait persister sous forme de réservoir actif dans plusieurs organes du corps humain.

Une étude menée après le décès de 44 patients indique la présence de l’ARN du coronavirus dans les tissus respiratoires et cardiaques et dans les intestins jusqu’à 230 jours après le début des symptômes.

Chez les enfants, la forme grave de Covid, appelé MISC ou PIMS, serait due en partie à une altération de la barrière intestinale par le virus.

Dans ce cas, des poches de virus actif se forment aussi dans les intestins et libèrent des antigènes viraux dans la circulation sanguine. Le coronavirus semble aussi déséquilibrer la flore intestinale chez les personnes atteintes de Covid long.

Source : Covid long : des foyers de virus cachés dans les intestins responsables de la persistance de symptômes ?

Share this nice post:

Comments Closed