Tribune : Tablettes numériques dans les lycées : Un crash annoncé

D’un point de vue pratique, tout d’abord. Il en est ainsi de l’absence dans de nombreux établissements de prises électriques suffisantes dans les salles de classe permettant aux élèves de consulter leur tablette éventuellement déchargée. Ou encore des situations où les tablettes numériques seraient perdues par leurs utilisateurs. Ceux-ci se retrouveraient sans aucun manuel scolaire pour suivre les enseignements…   D’un point de vue social, aussi. Selon la Région, les élèves conserveront leurs tablettes tout le long de leur scolarité et se les verront remises à titre gracieux à l’issue de leur scolarité. Mais tous les frais d’entretien, de réparation, de rachat et d’assurance sont laissés aux parents d’élèves. Une tablette utilisée sur batterie chaque jour ne tiendra que très rarement trois ans. Une assurance tout risque pour tablette coûte autour de 16 euros par mois, donc à la charge des familles.   De plus, comment les équipes pédagogiques, déjà assommées par la réforme du lycée, des nouveaux programmes et du baccalauréat, vont-elles pouvoir au cours de l’été s’approprier ce bouleversement pour la rentrée de septembre ?  Disposeront-elles du matériel informatique pour engager ce chamboulement ?   Enfin, choisir de faire passer l’ensemble des lycées d’Île-de-France à l’utilisation de tablettes numériques à la place des livres scolaires, représente un coût élevé pour notre collectivité. De l’ordre de 50M€ par an, soit la construction d’un lycée neuf tous les deux ans.   Cette décision va produire de nombreux effets de cascade qui ne peuvent être balayés au nom du « coup de com ». Dans un moment où les études se multiplient sur les usages non maîtrisés du numérique et sur les dangers de l’exposition aux écrans, il n’est même pas certain que proposer aux lycéens de travailler dorénavant exclusivement sur des tablettes plutôt que sur des livres constitue un acte utile de modernité.

Source : Tribune : Tablettes numériques dans les lycées : Un crash annoncé

Share this nice post:

Comments Closed