Archives de catégorie : Veille des flux

Forte de son succès, la bataille contre Linky pourrait s’étendre à toute la « société connectée » – Basta !

Le déploiement du compteur électronique et connecté Linky par la société Enedis (ex-ERDF) suscite une résistance populaire dont l’ampleur surprend jusqu’aux militants eux-mêmes. Alors que les collectifs engagés contre son installation enregistrent leurs premières victoires, certains pensent déjà au coup d’après : étendre cette lutte à celle, plus globale, contre la société du tout-connecté. Un article de notre partenaire L’âge de faire.

Source : Forte de son succès, la bataille contre Linky pourrait s’étendre à toute la « société connectée » – Basta !

Piranhas et ses « baby gangs » : après les parrains de Gomorra, place aux ados criminels – Actus Ciné – AlloCiné

Après le choc Gomorra, Roberto Saviano adapte cette fois son roman Piranhas, racontant l’histoire d’une bande de jeunes adolescents criminels sévissant dans les rues de Naples. Connaissez-vous le phénomène des « baby gangs » ?

01:33
01:44

Source : Piranhas et ses « baby gangs » : après les parrains de Gomorra, place aux ados criminels – Actus Ciné – AlloCiné

L’armée de terre cuite de Qin ne serait pas l’oeuvre d’artistes chinois | National Geographic

les chercheurs ont élaboré une théorie : l’armée de terre cuite aurait été inspirée d’artistes étrangers. Venus de régions hellénisées de l’Asie occidentale, ils sont arrivés en Chine 1 500 ans avant Marco Polo et pourraient avoir formé les artisans locaux à l’origine des statues du tombeau de l’empereur.

Source : L’armée de terre cuite de Qin ne serait pas l’oeuvre d’artistes chinois | National Geographic

Forêts publiques : l’État réfléchit au démantèlement de l’ONF

le projet de décret (en consultation publique) sur la simplification des autorisations administratives. Il envisage de supprimer la consultation de l’ONF pour des opérations de déboisement dans les forêts publiques. « Dorénavant, pour décider d’autoriser ou non la transformation d’une forêt en zone commerciale, en lotissement ou en champ de blé, l’État se passera de notre avis », s’inquiète le Snupfen. Pourtant, qui connaît mieux ces forêts que nous le service public qui les protège et les gère depuis des siècles ? »Même si l’avis de l’ONF restait consultatif, il a pu, à plusieurs reprises, bloquer ou modifier des projets d’aménagement comme des carrières, des pistes de ski et des barrages. À Bure (Meuse), l’ONF avait aussi émis des réserves sur le défrichement du bois Lejuc qui doit accueillir un site d’enfouissement de déchets nucléaires.En voulant simplifier les procédures administratives, ce décret ouvre donc la voie aux bétonneurs et pourrait selon les syndicalistes toucher plusieurs milliers d’hectares par an. « Il va dans le sens du défrichage à tout va et de l’absence de gestion durable de la forêt », admet de son côté Guillaume Tumerelle, avocat et professeur de droit forestier. « Ce gouvernement n’est pas cohérent entre ses paroles et ses actes, ajoute Adeline Favrel, de France nature environnement. Alors qu’il dit vouloir protéger les écosystèmes naturels, il prend des mesures pour faciliter le changement d’usage des sols qui a été reconnu comme la première cause de disparition de la biodiversité. »Malgré nos demandes répétées, ni la direction de l’ONF ni le ministère de la Transition écologique n’ont répondu à nos questions.

Source : Forêts publiques : l’État réfléchit au démantèlement de l’ONF

Circulaire du 5 juin 2019 relative à la transformation des administrations centrales et aux nouvelles méthodes de travail | Legifrance

Afin de répondre à la double attente de proximité et de rééquilibrage des forces économiques et institutionnelles de la région parisienne vers les territoires, je souhaite que certaines fonctions ou missions puissent être intégralement délocalisées en région.Ces délocalisations participeront à l’objectif d’une plus grande redistribution de l’activité et des emplois sur le territoire national. Elles permettront à certains agents publics volontaires de bénéficier de conditions de vie plus favorables.A cette fin, je vous demande d’identifier pour le 15 juin au moins deux propositions de délocalisations de services, agences, opérateurs ou directions support dont les missions pourraient être exercées en région, sans nuire à la qualité des missions accomplies et au bon fonctionnement de votre ministère. Les écoles de formation dont vous dresserez la liste exhaustive et la localisation devront, dans la mesure du possible, être incluses dans vos propositions. Ces propositions chiffrées et documentées seront instruites par mon cabinet afin d’étudier leur opportunité et leur faisabilité.Toujours dans le souci de rapprocher les institutions de nos concitoyens, je vous donnerai prochainement mes orientations visant à mieux associer ces derniers aux phases de conception des politiques publiques et de suivi des réformes. D’ici là, je vous demande de me faire part de vos propositions de mesures concrètes en la matière, et ce pour le 15 juin. Une synthèse sera réalisée par la direction interministérielle de la transformation publique.De même, il convient de davantage associer les services déconcentrés à l’élaboration de la norme de manière simple et efficace. L’article 8 du décret du 7 mai 2015 portant charte de la déconcentration prévoit la prise en compte par les administrations centrales de l’impact d’une réglementation nouvelle sur l’organisation et le fonctionnement des services de l’Etat. Cette orientation a été mise en place de manière lourde, lente et inefficace par le recours au test ATE (administration territoriale de l’Etat).Il convient donc de retenir un dispositif plus souple et efficace. Conformément aux instructions du 12 octobre 2015 relatives à l’évaluation préalable des normes, chaque projet d’acte réglementaire fait l’objet d’une fiche d’impact qui devra être remplie avec une plus grande exhaustivité s’agissant de la prise en compte des effets des réglementations nouvelles sur l’organisation et les moyens des services déconcentrés. Vos services devront également indiquer les modalités qu’ils ont utilisées pour consulter les services déconcentrés (panel, enquêtes de satisfaction, visioconférence, etc.).

Source : Circulaire du 5 juin 2019 relative à la transformation des administrations centrales et aux nouvelles méthodes de travail | Legifrance

Henri Fertet — Wikipédia

Source : Henri Fertet — Wikipédia

 

Lettre d’adieu[modifier | modifier le code]

Au matin de son exécution, il écrit à sa famille une lettre d’adieu restée célèbre. Des extraits de cette lettre sont lus le  par le président de la République françaiseEmmanuel Macron, à l’occasion des cérémonies de commémoration du Débarquement organisées à Portsmouth2,3, provoquant à cette occasion une polémique sur la suppression, dans cette lecture, de tous les passages faisant allusion à la religion catholique4 .

« Chers Parents,

Ma lettre va vous causer une grande peine, mais je vous ai vus si pleins de courage que, je n’en doute pas, vous voudrez encore le garder, ne serait-ce que par amour pour moi. Vous ne pouvez savoir ce que moralement j’ai souffert dans ma cellule, ce que j’ai souffert de ne plus vous voir, de ne plus sentir peser sur moi votre tendre sollicitude que de loin. Pendant ces 87 jours de cellule, votre amour m’a manqué plus que vos colis, et souvent je vous ai demandé de me pardonner le mal que je vous ai fait, tout le mal que je vous ai fait. Vous ne pouvez vous douter de ce que je vous aime aujourd’hui car, avant, je vous aimais plutôt par routine, mais maintenant je comprends tout ce que vous avez fait pour moi et je crois être arrivé à l’amour filial véritable, au vrai amour filial. Peut-être après la guerre, un camarade vous parlera-t-il de moi, de cet amour que je lui ai communiqué. J’espère qu’il ne faillira pas à cette mission sacrée.

Remerciez toutes les personnes qui se sont intéressées à moi, et particulièrement nos plus proches parents et amis ; dites-leur ma confiance en la France éternelle. Embrassez très fort mes grands-parents, mes oncles, tantes et cousins, Henriette. Donnez une bonne poignée de main chez M. Duvernet ; dites un petit mot à chacun. Dites à M. le Curé que je pense aussi particulièrement à lui et aux siens. Je remercie Monseigneur du grand honneur qu’il m’a fait, honneur dont, je crois, je me suis montré digne. Je salue aussi en tombant, mes camarades de lycée. À ce propos, Hennemann me doit un paquet de cigarettes, Jacquin mon livre sur les hommes préhistoriques. Rendez « Le Comte de Monte-Cristo » à Émourgeon, 3 chemin Français, derrière la gare. Donnez à Maurice André, de la Maltournée, 40 grammes de tabac que je lui dois. Je lègue ma petite bibliothèque à Pierre, mes livres de classe à mon petit papa, mes collections à ma chère petite maman, mais qu’elle se méfie de la hache préhistorique et du fourreau d’épée gaulois.

Je meurs pour ma Patrie. Je veux une France libre et des Français heureux. Non pas une France orgueilleuse, première nation du monde, mais une France travailleuse, laborieuse et honnête. Que les Français soient heureux, voilà l’essentiel. Dans la vie, il faut savoir cueillir le bonheur.

Pour moi, ne vous faites pas de soucis. Je garde mon courage et ma belle humeur jusqu’au bout, et je chanterai « Sambre et Meuse » parce que c’est toi, ma chère petite maman, qui me l’as apprise.

Avec Pierre, soyez sévères et tendres. Vérifiez son travail et forcez-le à travailler. N’admettez pas de négligence. Il doit se montrer digne de moi. Sur trois petits nègres, il en reste un. Il doit réussir.

Les soldats viennent me chercher. Je hâte le pas. Mon écriture est peut-être tremblée ; mais c’est parce que j’ai un petit crayon. Je n’ai pas peur de la mort ; j’ai la conscience tellement tranquille.

Papa, je t’en supplie, prie. Songe que, si je meurs, c’est pour mon bien. Quelle mort sera plus honorable pour moi que celle-là ? Je meurs volontairement pour ma Patrie. Nous nous retrouverons tous les quatre, bientôt au Ciel. Qu’est-ce que cent ans ? Maman, rappelle-toi : « Et ces vengeurs auront de nouveaux défenseurs qui, après leur mort, auront des successeurs. »

Adieu, la mort m’appelle. Je ne veux ni bandeau, ni être attaché. Je vous embrasse tous. C’est dur quand même de mourir.

Mille baisers. Vive la France.

Un condamné à mort de 16 ans.
Expéditeur : Henri Fertet, au Ciel, près de Dieu.

Excusez les fautes d’orthographe, pas le temps de relire. »

 

 

 

 

 

Glyphosate, un herbicide dans nos assiettes – Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais

Le glyphosate, un produit potentiellement cancérogène, a été détécté dans de simples légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots secs...). Garo/Phanie/Imageforum

Le glyphosate, un produit potentiellement cancérogène, a été détécté dans de simples légumineuses (lentilles, pois chiches, haricots secs…). Garo/Phanie/Imageforum

Du glyphosate dans nos aliments. Voilà ce que révèle le nouveau rapport de Générations futures. Désireuse de connaître l’impact sur la santé du pesticide (composant du Roundup) le plus vendu en France et dans le monde, l’association de défense de l’environnement a analysé 30 échantillons de produits alimentaires, 18 à base de céréales et 12 de légumineuses sèches, achetés en supermarché. Constat : seize de ces échantillons contiennent du glyphosate, soit plus de la moitié. Sept céréales de petit-déjeuner sur huit, sept légumineuses sur douze et deux pâtes alimentaires sur sept. Parmi eux, des céréales Kellogs, Weetabix, Leader Price et Granola, des lentilles vertes (qui ont le taux le plus élevé) et des haricots rouges Vivien Paille, des pois chiches Saint Eloi, des pâtes Garofalo… «Je ne suis pas étonnée, affirme Marie-Monique Robin, réalisatrice du documentaire le Roundup face à ses juges, qui sera diffusé sur Arte le 17 octobre. Les pouvoirs publics ne font pas leur boulot.»

Source : Glyphosate, un herbicide dans nos assiettes – Les Lilas Ecologie : Blog des militants et élus Europe Ecologie Les Verts des Lilas et du Pré Saint-Gervais

Fonction publique : La loi est adoptée par l’Assemblée nationale

Pascal Brindeau (UDI) se montre lui aussi adversaire de la loi.  » Avant le texte, la fonction publique bénéficiait d’un cadre de dialogue social clair, que s’étaient approprié les employeurs publics et les représentants du personnel. Avec la suppression des comités d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail – CHSCT – et avec des commissions administratives paritaires réduites aux acquêts, vous proposez un dialogue social vidé de sa substance, déstructuré, déséquilibré et source potentielle de contentieux accrus », dit-il.  » À l’issue de cette première lecture, nous pouvons dresser un bilan des changements induits par le texte, mais personne n’est capable de dire quel est l’objectif final du Gouvernement, ni quel avenir vous préparez pour la fonction publique ».

Source : Fonction publique : La loi est adoptée par l’Assemblée nationale

 

Fonction publique : La loi est adoptée par l’Assemblée nationale

« Comment demain un enseignant pourra t-il muter d’un département à un autre ? Il sera entièrement dans les mains de sa hiérarchie sans garantie d’équité ». Olivier Marleix (LR) salue ainsi le projet de loi de transformation de la fonction publique adopté par l’Assemblée nationale en première lecture le 28 mai. Ce texte modifie profondément le fonctionnement de la fonction publique en généralisant le recours aux contractuels, en éliminant le contrôle syndical et en préparant le départ de nombreux fonctionnaires individuellement  ou en bloc.

Les aliments ultra-transformés augmentent le risque de mortalité et de maladies cardiovasculaires

Les céréales du petit déjeuner sont des aliments ultratransformés. © Nyana Stoica, Unsplash

Des études récentes ont montré des associations entre la consommation d’aliments ultratransformés et un risque accru de dyslipidémie, de surpoids, d’obésité, et d’hypertension artérielle. Les chercheurs de l’équipe EREN — dont l’étude est publiée cette semaine dans BMJ — ont également déjà observé des associations entre la consommation d’aliments ultra-transformés et les risques de cancer, de mortalité, de symptômes dépressifs, et de troubles fonctionnels digestifs mais aucune étude épidémiologique n’avait, à ce jour, investigué les relations entre la consommation de ces aliments et le risque de maladies cardiovasculaires.

Source : Les aliments ultra-transformés augmentent le risque de mortalité et de maladies cardiovasculaires

L’essor des super-bactéries et pourquoi l’agriculture industrielle est responsable.. – Les moutons enragés

Le risque de décès suite à des maladies de nos jours considérées comme facilement guérissables est en passe de devenir une véritable menace car certains médicaments, comme les antibiotiques, cessent tout simplement de fonctionner lorsque les microbes y deviennent résistants. Aujourd’hui, quelque 700 000 personnes meurent chaque année à cause d’une résistance aux antimicrobiens, mais le rapport prévient que d’ici à 2050 plus de 10 millions de personnes pourraient en mourir chaque année, plus que le nombre de personnes actuellement victimes du cancer.

Source : L’essor des super-bactéries et pourquoi l’agriculture industrielle est responsable.. – Les moutons enragés

Un million de PC sous Windows menacés par une attaque imminente

Un million de PC sous Windows menacés par une attaque imminente

L’histoire de BlueKeep aurait pu en rester là et rejoindre la cohorte d’alertes qui s’accumulent au fil des semaines. Mais Robert Graham vient de la relancer. Comme il l’explique sur son blog, ce chercheur en sécurité a en effet voulu en savoir un peu plus et a lancé un scan sur Internet pour détecter des ordinateurs non protégés. Résultat, il a trouvé près d’un million de PC sous Windows encore vulnérables, faute d’application du correctif de Microsoft. Autant de cibles sans défense qui pourraient être infectée instantanément par une attaque si la faille étaient exploitée.

Source : Un million de PC sous Windows menacés par une attaque imminente

Ce bois sans lignine refroidit les bâtiments de 10°C

Ce bois sans lignine refroidit les bâtiments de 10°C

CE QU’IL FAUT RETENIR Des chercheurs ont mis au point un bois qui réfléchit 96 % du rayonnement infrarouge et absorbe la chaleur ambiante pour la réémettre sous forme de lumière. Le bois a été débarrassé de sa lignine, fortement émettrice d’infrarouges, et compressé pour obtenir un matériau neuf fois plus solide que le bois naturel. L’effet refroidissant n’étant pas réversible, ce bois serait toutefois réservé aux constructions dans les pays chauds.

Source : Ce bois sans lignine refroidit les bâtiments de 10°C

Tribune : Tablettes numériques dans les lycées : Un crash annoncé

D’un point de vue pratique, tout d’abord. Il en est ainsi de l’absence dans de nombreux établissements de prises électriques suffisantes dans les salles de classe permettant aux élèves de consulter leur tablette éventuellement déchargée. Ou encore des situations où les tablettes numériques seraient perdues par leurs utilisateurs. Ceux-ci se retrouveraient sans aucun manuel scolaire pour suivre les enseignements…   D’un point de vue social, aussi. Selon la Région, les élèves conserveront leurs tablettes tout le long de leur scolarité et se les verront remises à titre gracieux à l’issue de leur scolarité. Mais tous les frais d’entretien, de réparation, de rachat et d’assurance sont laissés aux parents d’élèves. Une tablette utilisée sur batterie chaque jour ne tiendra que très rarement trois ans. Une assurance tout risque pour tablette coûte autour de 16 euros par mois, donc à la charge des familles.   De plus, comment les équipes pédagogiques, déjà assommées par la réforme du lycée, des nouveaux programmes et du baccalauréat, vont-elles pouvoir au cours de l’été s’approprier ce bouleversement pour la rentrée de septembre ?  Disposeront-elles du matériel informatique pour engager ce chamboulement ?   Enfin, choisir de faire passer l’ensemble des lycées d’Île-de-France à l’utilisation de tablettes numériques à la place des livres scolaires, représente un coût élevé pour notre collectivité. De l’ordre de 50M€ par an, soit la construction d’un lycée neuf tous les deux ans.   Cette décision va produire de nombreux effets de cascade qui ne peuvent être balayés au nom du « coup de com ». Dans un moment où les études se multiplient sur les usages non maîtrisés du numérique et sur les dangers de l’exposition aux écrans, il n’est même pas certain que proposer aux lycéens de travailler dorénavant exclusivement sur des tablettes plutôt que sur des livres constitue un acte utile de modernité.

Source : Tribune : Tablettes numériques dans les lycées : Un crash annoncé

Lycée : 5 régions font le choix des ressources numériques à la rentrée 2019

La généralisation de ressources numériques suppose que les établissements disposent d’accès à très haut débit et de réseaux internes suffisants.  Les régions vont devoir investir massivement sur ces deux terrains. La question de la sécurité des données va aussi se poser. Mais le plus gros problème est pédagogique. Comment convaincre les enseignants à passer au numérique dans leurs cours ? Cela suppose au minimum un gros effort de formation et d’assistance. La collaboration des rectorats est nécessaire or on voit mal comment ils pourraient investir dans la formation. La question du libre choix du manuel par l’enseignants compte aussi dans le tableau. Le bouleversement des lycées à marche forcé par le gouvernement est aussi une arme politique contre des majorités régionales qui n’appartiennent pas à LREM. Les régions semblent engager un combat bien difficile.

Source : Lycée : 5 régions font le choix des ressources numériques à la rentrée 2019

Tout comprendre sur Parcoursup

Deuxième dimension du dispositif, Parcoursup en finit avec un système qui permettait à tout bachelier de faire les études universitaires de son choix. Le dispositif reprend le contenu de la loi Devaquet là où l’assassinat de Malik Oussekine par les voltigeurs motocyclistes l’avait interrompu en 1986. Parcoursup signe ainsi la mise à mort du baccalauréat, remplacé à l’entrée de l’Université par de la mise en concurrence : chaque formation produit, à partir des notes de contrôle continu, des options choisies dans le secondaire et de données sur l’origine sociale (CV, lettres de motivation, etc.) un classement des “candidats”. L’examen terminal est remplacé par une évaluation des “portefeuilles de compétences” directement inspirée des pratiques managériales. On trouve là un premier fondement idéologique de Parcoursup, qui rompt avec les idées promues par la Révolution Française, assignant à l’enseignement une fonction émancipatrice : développer, à des fins de citoyenneté, l’usage critique de la raison individuelle. Parcoursup participe de la tentative d’amener tout le monde à se penser et à se comporter en entrepreneurs d’eux-mêmes, individuellement responsables de leur destin.

Source : Tout comprendre sur Parcoursup

Des mises à jour Windows 10 provoquent l’arrêt du PC

L’installation d’une mise à jour du système d’exploitation peut provoquer un bug dans le processus de restauration du système d’exploitation, Normalement, Windows 10 est capable d’isoler temporairement les fichiers en cours d’utilisation lorsque la restauration commence, pour les traiter séparément lors du redémarrage du PC. A cause du bug en question, l’OS confond la version du pilote qui a été mise à jour avec celle qui était installé précédemment. Comme le détaille Microsoft sur son site officiel de support (lien en anglais), les versions de pilote ne correspondent pas et l’ordinateur ne redémarre pas.

Source : Des mises à jour Windows 10 provoquent l’arrêt du PC