Archives de l’auteur : PASCALFOREAU

Le 4 juillet 1916, un Américain est mort pour la France – Causeur

Le 4 juillet 1916, un Américain est mort pour la France

Alan Seeger © Wikimédia Commons

Le 4 juillet 1916, un Américain est mort pour la France

Le poète Alan Seeger est mort au combat dans la Somme, le jour de la Fête nationale américaine

 

Un message à l’Amérique :

« …quand retentit le terrible appel aux armes et que vint le temps de régler la querelle, [les Français] s’élancèrent vers leurs canons et chaque homme fut là, prêt, ardent. Observez, et vous verrez s’ils ne combattront pas jusqu’au bout pour leurs foyers, leurs autels et leur passé.

Oui, ils lutteront jusqu’à ce que tout le sang de leurs veines soit tari, pour l’amour de ce pays qui ne veut pas mourir !

O amis ! dans votre heureux bien-être présent […] si vous voyiez comment peut s’exalter une race, qui n’a point l’amour, non plus que la crainte de la guerre ; comment chacun peut abandonner son rôle personnel pour que tous puissent agir en parfaite communion ; comment des hommes peuvent s’élever jusqu’à la place qu’ils revendiquent, et une nation, jalouse de son bon renom, être fidèle à ses traditions de fierté, – Oh ! regardez ici et que la France vous enseigne ! »

 

 

Source : Le 4 juillet 1916, un Américain est mort pour la France – Causeur

SISLEY choisit Vendôme | Magcentre

SISLEY choisit Vendôme lundi, 4 juillet 2022

 

Le choix du groupe de cosmétique de luxe d’implanter un nouveau site de production près de Vendôme est une bonne nouvelle pour l’économie loir-et-chérienne.

Représentant un investissement de 35 M€, le chantier de cette nouvelle usine sera lancé en avril prochain.

Xavier Garnavault directeur de l’attractivité économique de la communauté d’agglomération a fait le reste en proposant du foncier à l’entrée du parc technologique. Deux lots, un de 13 hectares pour le bâtiment de production et un autre de 2,5 hectares pour le parking sont proposés à l’ETI. Le projet de cette nouvelle unité emploiera 200 à 250 salariés à l’horizon 2030, l’ouverture étant prévue en 2025.

Source : SISLEY choisit Vendôme | Magcentre

Enseignement professionnel : Macron a t-il franchi le Rubicon ?

Enseignement professionnel : Macron a t-il franchi le Rubicon ?

Macron veut-il aller trop loin ?

La nomination d’une ministre de l’enseignement professionnel auprès des deux ministères de l’Education nationale et du Travail passe mal.

Pour la FSU, « le nouveau gouvernement franchit une ligne rouge en créant cette double tutelle qui acte le fait qu’élèves et personnels de l’enseignement professionnel public ne relèveraient plus du seul ministère de l’Education nationale ».

Pour la fédération,  » Ce choix relève d’une vision étriquée de la formation des jeunes réduite à un strict objectif d’employabilité. La dimension émancipatrice, l’apport d’une culture commune riche et diversifiée, l’équilibre entre enseignements généraux et professionnels permettant des poursuites d’études pour toutes et tous, est complètement balayé.

Ce choix est aussi dangereux pour l’avenir d’une partie de la jeunesse, la plus fragile socialement, qui voit son parcours scolaire instrumentalisé pour répondre aux besoins économiques locaux ».

Source : Enseignement professionnel : Macron a t-il franchi le Rubicon ?

Thomas Jefferson, 3ème president Américain avait une maitresse Noire et esclave avec qui il a eu 3 enfants | AbidjanTV.net

 

Accolée à la chambre du troisième président des États-Unis, la petite chambre de Sally Hemings, dans la résidence de Monticello, avait été oubliée pendant des décennies.

Sally Hemings était la maîtresse, mais aussi, et surtout, l’esclave du troisième président américain Thomas Jefferson, mort en 1826.

Source : Thomas Jefferson, 3ème president Américain avait une maitresse Noire et esclave avec qui il a eu 3 enfants | AbidjanTV.net

Sigrid Gérardin : La revalorisation retardée et l’avenir de la voie pro

 

Emmanuel Macron a annoncé son intention de réformer la voie professionnelle.

 

Pour vous est-ce une menace ?

 

Il a annoncé une révolution des lycées professionnels sur le modèle de l’apprentissage avec le doublement des périodes de formation en milieu professionnel (PFMP). S’il fait cela, ça veut dire qu’en terminale il y aurait une réduction encore plus forte des enseignements généraux et aussi des savoirs professionnels.

Car, en entreprise, les élèves apprennent des gestes techniques mais pas la compréhension globale du métier.

 

Nous avons appris hier que ce projet ne serait pas mis en oeuvre à la rentrée 2022.

Mais on reste vigilant. Pour les autres propos d’E Macron, nous n’avons aucune information concrète.

On ne sait pas si les lycées professionnels resteront dans l’éducation nationale.

Ce qui est à l’ordre du jour c’est le calibrage des filières en fonction des besoins locaux de l’économie.

Or nous ne souhaitons pas que la carte des formations soit établie sur ce critère. Ce serait instrumentaliser les jeunes des lycées professionnels en les poussant vers des métiers en pénurie d’emplois du fait de leurs mauvaises conditions de travail.

Le gouvernement devrait cesser de répondre aux seules exigences des organisations patronales.

Source : Sigrid Gérardin : La revalorisation retardée et l’avenir de la voie pro

La majorité des dirigeants de C-Suite envisagent de démissionner, 40 % sont dépassés au travail : enquête Deloitte | ZeroHedge

La majorité des cadres supérieurs envisagent de démissionner, 40 % sont dépassés au travail : enquête Deloitte  PAR TYLER DURDEN

 

DIMANCHE 26 JUIN 2022 – 02:30É

 

 

crit par Naveen Anthrapully via The Epoch Times,Selon une enquête de Deloitte auprès de 2 100 employés et cadres de niveau C des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et d’Australie, la majorité des cadres de la suite C envisagent de quitter leur emploi.

 

Selon le rapport d’enquête  publié le 22 juin, près de 70 % des cadres ont admis qu’ils envisageaient sérieusement de quitter leur emploi pour une meilleure opportunité qui favorise leur bien-être  . Plus des trois quarts des cadres ont déclaré que la pandémie de COVID-19 avait négativement affecté leur bien-être.

Environ un employé sur trois et des cadres supérieurs ont admis être constamment aux prises avec une mauvaise santé mentale et de la fatigue.

Alors que 41 % des cadres se sentaient « toujours » ou « souvent » stressés, 40 % étaient dépassés, 36 % étaient épuisés, 30 % se sentaient seuls et 26 % étaient déprimés. »

La plupart des employés (83 %) et des cadres (74 %) déclarent rencontrer des obstacles lorsqu’il s’agit d’atteindre leurs objectifs de bien-être, et ceux-ci sont largement liés à leur travail », indique le rapport.  »

En fait, les deux principaux obstacles cités par les gens étaient une lourde charge de travail ou un travail stressant (30 %) et le manque de temps en raison de longues heures de travail (27 %).

« Alors que 70 % des cadres supérieurs ont admis envisager de démissionner, ce nombre n’était que de 57 % parmi les autres employés. Le rapport a émis l’hypothèse que l’une des raisons d’un écart aussi important pourrait être le fait que les cadres supérieurs sont souvent dans une «situation financière plus solide», grâce à laquelle ils peuvent se permettre de rechercher de nouvelles opportunités de carrière.

Fait intéressant, alors que seulement 56 % des employés pensent que les dirigeants de leur entreprise se soucient de leur bien-être, un pourcentage beaucoup plus élevé de 91 % des administrateurs de la suite C étaient d’avis que leurs employés pensent que leurs dirigeants ont pris soin d’eux.

Le rapport a qualifié cela de « lacune notable ».

Taux de démission

Le rapport Deloitte intervient au milieu d’un débat sur les taux de démission de la main-d’œuvre américaine.

Plus de 4,4 millions d’Américains ont quitté leur emploi en avril, avec des offres d’emploi atteignant 11,9 millions, selon le département américain du Travail.

Au cours de la période de janvier 2021 à février 2022, près de 57 millions d’Américains ont quitté leur emploi.

Bien que certains l’appellent la « grande démission », lui donnant une connotation négative, l’implication n’est pas entièrement vraie puisque la plupart de ceux qui ont quitté leur emploi l’ont fait pour d’autres opportunités.

Au cours des mêmes 14 mois, près de 89 millions de personnes ont été embauchées. Il y a près de deux emplois ouverts pour chaque chômeur aux États-Unis, selon  MarketWatch .Dans une lettre économique de la Federal Reserve Bank de San Francisco  publiée  en avril, le professeur d’économie Bart Hobijn souligne que de fortes vagues de démissions étaient courantes lors des reprises économiques rapides de l’après-guerre avant 2000.

« Les vagues de démissions dans le secteur manufacturier en 1948, 1951, 1953, 1966, 1969 et 1973 sont du même ordre de grandeur que la vague actuelle » , écrit-il.

« Toutes ces vagues coïncident avec des périodes où l’emploi salarié a augmenté très rapidement, tant dans le secteur manufacturier que dans l’ensemble du secteur non agricole. »

Source : La majorité des dirigeants de C-Suite envisagent de démissionner, 40 % sont dépassés au travail : enquête Deloitte | ZeroHedge

On va juger la nouvelle Assemblée sur le vote autour du prolongement du pass vaccinal – Egalite et Réconciliation

 

« C’est au pied du mur qu’on reconnaît le maçon.

 

Les députés NUPES et RN vont rapidement s’offrir un baptême du feu avec le premier projet de loi Covid-19 que leur soumet Macron, laissé dans les cartons de Véran avenue de Ségur, et que sa successeure, quoique démissionnaire, a eu le temps d’envoyer – en extrême urgence – au Conseil d’État.

 

Atlantico s’est procuré le texte qu’il publie. Il est inscrit en urgence à partir du 29 juin.

 

Ce sera un test grandeur nature permettant de juger comment les députés NUPES et RN, qui se sont fait fort pendant la campagne et les mois passés de dénoncer les atteintes aux libertés publiques de la politique sanitaire de Macron-Véran, vont, avec l’appoint de députés LR « covid-sceptiques » sur la méthode gouvernementale, donner ou non un blanc-seing à Macron et prolonger jusqu’au « 31 mars 2023 » ses pleins pouvoirs réglementaires (pouvoir dérogatoire par simple « décret »).

 

Pleins pouvoirs jusqu’ici votés par les députés godillots d’En Marche. Les électeurs de NUPES, RN et LR ne manqueront pas de vérifier leur comportement, quelques jours à peine après le 2e tour.

Source : On va juger la nouvelle Assemblée sur le vote autour du prolongement du pass vaccinal – Egalite et Réconciliation

Discours du Premier ministre à la cérémonie d’accréditation du laboratoire de haute sécurité biologique P4 – Wuhan (Chine) | Gouvernement.fr

Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017

Madame la Ministre,
Messieurs les Ministres,
Messieurs les Parlementaires,
Monsieur l’Ambassadeur (ambassadeur de Chine en France, M. ZHAI Jun),
Monsieur le Gouverneur (gouverneur de la province de HUBEI, M. WANG Xiaodong)
Monsieur le Secrétaire du Parti de la ville de Wuhan, (M. CHEN Yixin)
Monsieur le Maire de la ville de Wuhan (M. WAN Yong)
Monsieur le vice-président de l’Académie des Sciences de Chine, (M. ZHANG Yangmin)
Monsieur le Président-Directeur général de l’INSERM, (M. Yves LEVY)

La France est fière et heureuse d’avoir contribué à la construction du premier laboratoire de haute sécurité biologique P4 en Chine.

Conçu par des experts français, puis mis en chantier à WUHAN en 2011, cet outil de pointe constitue un élément central de la réalisation de l’accord intergouvernemental de 2004 sur la coopération franco-chinoise en matière de prévention et de lutte contre les maladies infectieuses émergentes.

Mesdames, Messieurs,
ce laboratoire que nous avons bâti ensemble sera un fer de lance de notre lutte contre les maladies émergentes.

L’Inserm et l’Académie des sciences de Chine ont en outre signé en juin 2016 un mémorandum d’entente prévoyant que des programmes conjoints associent les laboratoires P4 de Lyon et de WUHAN.

Cette coopération repose également sur l’accord signé en 2014 entre l’Inserm, l’Institut Pasteur, la fondation Mérieux et le Centre chinois pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), ainsi que sur les rapprochements entre l’institut Pasteur en France, l’institut Pasteur de Shanghai, la fondation Mérieux et l’Institut de virologie de WUHAN.

Afin de soutenir cette dynamique de coopération, l’Etat français mettra à disposition un budget d’un million d’euros par an sur cinq ans.

L’action de l’Institut Pasteur, enfin, est essentielle : il participe ainsi, dans le cadre de sa stratégie internationale, à la mise en place de partenariats par le réseau des Instituts Pasteur en Asie et en Afrique.

En saluant aujourd’hui l’accréditation du laboratoire P4 de WUHAN, c’est l’ensemble de la coopération scientifique franco-chinoise que nous souhaitons célébrer.

Je vous remercie.

Prononcé le 22 juin 2022 – Emmanuel Macron Elections législatives | vie-publique.fr

Ces élections législatives ont fait de la majorité présidentielle la première force politique de l’Assemblée nationale. Toutefois, et c’est un fait nouveau, et comme dans la plupart des démocraties occidentales, qu’il s’agisse de l’Allemagne, de l’Italie, et de beaucoup d’autres, aucune force politique ne peut aujourd’hui faire les lois seule. Il a manqué une trentaine de députés sur 577, et la majorité présidentielle est en effet relative. Sa responsabilité est donc de s’élargir, soit en bâtissant un contrat de coalition, soit en construisant des majorités texte par texte. Oui, pour agir dans votre intérêt et dans celui de la nation nous devons collectivement apprendre à gouverner et légiférer différemment. Bâtir avec les formations politiques constituant la nouvelle assemblée des compromis nouveaux dans le dialogue, l’écoute, le respect. C’est ce que vous avez souhaité et j’en prends acte. Cela ne doit pas vouloir dire l’immobilisme. Cela doit signifier des accords en prenant le temps de les faire, par le dialogue, le respect, l’exigence.

Source : Prononcé le 22 juin 2022 – Emmanuel Macron Elections législatives | vie-publique.fr

Prononcé le 14 juin 1988 – Allocution radiotélévisée de M. François Mitterrand, Président de la Rép | vie-publique.fr

Allocution du Président de la République – 1988 – 07:37 – vidéo

https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/francois-mitterrand-en-1988-meme-relative-la-majorite-parlementaire-existe

 

 

Ce matin, à 10 heures, conformément à la tradition républicaine au lendemain d’élections générales, le Premier ministre m’a présenté la démission du gouvernement. J’en ai pris acte et lui ai demandé de poursuivre sa tâche jusqu’à l’installation de la nouvelle Assemblée nationale, soit le jeudi 23 juin. Après quoi, je confirmerai M. Michel Rocard dans ses fonctions et le chargerai de me soumettre la composition du premier gouvernement de la législature qui commence. Ainsi s’achèvera cet épisode capital de notre vie publique qui aura vu la majorité conservatrice de 1986 devenir minorité et quitter le pouvoir. – En prenant la décision de dissoudre l’Assemblée précédente, j’ai souhaité obtenir de vous le moyen de mettre en oeuvre la politique pour laquelle vous m’aviez élu à la Présidence de la République. En effet, l’opposition à cette politique des principaux dirigeants de la majorité d’hier, opposition affichée, proclamée, le soir même du 8 mai, interdisait d’espérer, dans un délai raisonnable, la réunion des bonnes volontés utiles au gouvernement du pays et la France n’avait pas de temps à perdre. – M’avez-vous donné ce moyen que j’attendais de vous ? A cette question, je réponds oui. Certes, il eut été préférable d’atteindre la majorité absolue des députés. Il s’en est fallu de 13 sièges sur 575 à l’heure où je m’exprime. Mais, même relative, la majorité parlementaire existe. Elle est forte, elle est cohérente, elle durera. La situation parlementaire chez nous est désormais comparable à celle de la plupart des démocraties européennes où le même type de problème se pose. Je pense entre autres à L’Allemagne fédérale, à la Suède ou à la Hollande.

Source : Prononcé le 14 juin 1988 – Allocution radiotélévisée de M. François Mitterrand, Président de la Rép | vie-publique.fr

Législatives 2022 : en Polynésie française, Tematai Legayic devient le plus jeune député de l’histoire | CNEWS

Image

Au premier tour, celui qui est diplômé d’une double licence histoire et sciences politiques à l’Université Paris 8 depuis l’an dernier n’avait en effet obtenu que 20,1 % des voix, contre 41,9 % pour son adversaire, Nicole Bouteau.

À seulement 21 ans, Temetai Le Gayic (Tavini-#NUPES) devient le plus jeune député de France. Il bat Nicole Bouteau (Tapura-#Ensemble), qui était pourtant arrivée largement en tête au premier tour (41.9% contre 20.1%). #Législatives2022

 

Source : Législatives 2022 : en Polynésie française, Tematai Legayic devient le plus jeune député de l’histoire | CNEWS

Un mort pour la France inconnu ! Pourquoi un si grand silence autour du meurtre du médecin-chef Alban Gervaise ? – Boulevard Voltaire

 

De fait, on cherche les mentions dans les médias.

 

Un message attristé du maire de Marseille sur Twitter, un communiqué de condoléances succinct du nouveau ministre des Armées qui parle du « médecin-chef Alban Gervaise » – sans faire mention de son titre de professeur agrégé, sa trop courte mais brillante carrière de radiologue, sa médaille d’honneur du Service de santé des armées, sa récente décoration de chevalier de l’ordre national du Mérite (décret du 22 avril, quelques jours avant son agression).

 

Elliptique, le communiqué dit de lui qu’il a été « mortellement blessé ». Si ne suivait pas la mention « une information judiciaire est en cours : elle permettra de faire toute la lumière sur ce drame », on pourrait le croire disparu dans un accident de voiture.

Source : Pourquoi un si grand silence autour du meurtre du médecin-chef Alban Gervaise ? – Boulevard Voltaire

Le rapport sur l’assassinat de S Paty couvre l’administration

Accueil > L’expresso L’EXPRESSO Voir le forum |  Réagir sur le forum |  Imprimer  |

Télécharger

Le rapport sur l’assassinat de S Paty couvre l’administration

On ne saura pas pourquoi S Paty est rentré seul ce triste 16 octobre ce qui a facilité les gestes de son assassin. Le rapport des inspecteurs généraux Roger Vrand et Elisabeth Carrara sur « les événements survenus au collège du Bois d’Aulne avant l’attentat du 16 octobre 2020 » n’apporte pas d’éclairage sur l’attentat lui-même. Par contre il décrit de façon très détaillée le fonctionnement de l’éducation nationale dans ses multiples rouages du 5 au 16 octobre.

De nombreux acteurs sont intervenus.

Mais au final S Paty a rencontré seul son destin.

Un rapport très précis sur le travail de l’administration   « La reconstitution du déroulement des faits tend à montrer que, tant au niveau de l’établissement qu’aux niveaux départemental et académique que, les dispositions ont été prises avec réactivité pour gérer le trouble initialement suscité par le cours sur la liberté d’expression de Samuel Paty avec la classe de 4ème 5 le lundi 5 octobre ».

Cet extrait d rapport le résume très bien.

Le rapport parle du « trouble » qui a suivi le cours de S Paty et de l’action de l’administration de l’Education nationale.

Jour par jour, heure par heure, le rapport décrit ce que font la principale, la CPE, S Paty, ses collèges, des parents, dont ceux qui sont inculpés, et les cadres du rectorat :

Daasen qui réfère au Dasen qui réfère au chef de cabinet de la rectrice, référent laïcité, référent sécurité etc.

Avec le rapport on entre dans le détail du fonctionnement du collège et du rectorat avec ses innombrables intervenants.

Toute la semaine cette affaire a été prise très au sérieux et suivie de très près par des cadres qui se sont donnés beaucoup de mal.

« L’erreur » de S Paty

Dès le 8 octobre , soit trois jours après le cours de S Paty,  la visite de l’IPR référent académique laïcité est annoncée à l’établissement.

Le 9, S Paty est convoqué par le référent laïcité.

Celui ci lui reproche « une erreur » : celle d’avoir fait sortir des élèves musulmans de son cours. On lui reproche d’avoir « froissé » les familles.

La réunion donne lieu à un compte rendu envoyé au Dasen et au cabinet de la rectrice.

 » M. Paty a reconnu avoir fait une erreur. Il ne voulait pas froisser les élèves en utilisant une caricature comme support pédagogique et il les a froissés en laissant supposer qu’il s’adressait aux musulmans.

Il a été maladroit et il a laissé penser qu’un critère religieux pouvait induire des activités pédagogiques différentes pour une même classe.

Mais si l’effet est celui d’un manquement à la laïcité / neutralité, à aucun moment le manquement n’a été intentionnel et cela a été très ponctuel dans une séance d’une heure d’une séquence pédagogique de sept séances.

L’erreur a été reconnue dès les premiers appels de parents tant par la principale que par l’enseignant ».

On entre aussi dans la vie de l’établissement, avec deux collègues qui se désolidarisent de S Paty, sans imaginer bien sur ce qui adviendra. La plupart sont solidaires et inquiets.

Pendant ce temps des signalements sont faits par le rectorat et la principale vers la police à différents niveaux.

C’est durant le week end des 10 et 11 octobre que l’affaire prend une nouvelle importance avec la vidéo qui donne le nom de l’enseignant.

Le 12 octobre  » La conseillère sécurité de la rectrice relance le service du renseignement territorial (RT) en transmettant les liens des vidéos. Le RT accuse réception de ces éléments et précise qu’il a alerté le commissariat de Conflans sur la sensibilité de cette affaire.

À la suite de cette alerte, la conseillère sécurité reçoit un message du commissariat qui indique que les liens entre le référent éducation nationale et la cheffe d’établissement sont de bonne qualité et que des patrouilles de sécurisation sont mises sur le secteur, d’abord avec des véhicules sérigraphiés, puis avec des véhicules banalisés ».

Un grand vide sur la semaine du 12 au 16

Sur la période allant de la publication des vidéos sur Internet le 10 et l’assassinat le 16 octobre, on n’en saura guère plus.

Curieusement le rapport ne consacre que deux pages à cette période qui est pourtant cruciale alors qu’une quinzaine de pages couvrent la semaine du 5 au 10 octobre.

C’est à croire qu’hormis un échange téléphonique entre le Daasen et le directeur adjoint du cabinet du préfet, tout le monde a cru avoir fait le nécessaire.

Et que tout le monde a cessé de s’agiter.

Sur cette semaine qui va conduire à l’assassinat de S Paty le rapport est bien muet.

Source : Le rapport sur l’assassinat de S Paty couvre l’administration

La famille de Samuel Paty dépose plainte pour faire la lumière sur d’éventuelles défaillances de l’Etat

« Non-empêchement de crime et non assistance à personne en péril »

 

Le Premier ministre Jean Castex et le ministère de l'Education nationale, le 16 octobre 2021.

Le Premier ministre Jean Castex et le ministère de l’Education nationale, le 16 octobre 2021.  © AFP – Julien de Rosa

La plainte, que France Inter a pu consulter, cible les délits de « non-empêchement de crime et de non-assistance à personne en péril » et vise « plusieurs agents du ministère de l’Intérieur et du ministère de l’Éducation nationale » qui ont eu à connaître directement ou indirectement de la situation de Samuel Paty.

 

Dans le détail, la plainte très étayée qui fait plus de 80 pages, rappelle le lent engrenage débuté par un cours sur la laïcité dans un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) début octobre 2020, qui a abouti à l’assassinat le 16 du professeur âgé de 47 ans, poignardé puis décapité, par Abdoullakh Anzorov, réfugié russe d’origine tchétchène, tué peu après par la police.

Source : La famille de Samuel Paty dépose plainte pour faire la lumière sur d’éventuelles défaillances de l’Etat

Bac 2022: quel fiasco! – Causeur

Des centres d’examen qui ne sont pas au courant qu’ils sont centres d’examen, et qui n’ont donc rien préparé pour accueillir les candidats.

Des candidats qui attendent des heures leurs examinateurs qui ne viendront jamais, de sorte qu’ils doivent revenir un autre jour.

À Villepinte, l’entrée du centre d’examen fermé et sans signalétique appropriée, dans lequel les candidats n’ont pu pénétrer qu’en entrant par un grillage déchiré, la porte indiquée dans la convocation étant cadenassée sans autre explication.

Des candidats convoqués aux deux extrémités de Paris à deux heures d’intervalles pour deux épreuves différentes.

 

Des examinateurs ignorant tout du programme et des modalités précises de l’épreuve que les élèves devaient donc leur expliquer in situ, en même temps qu’ils la passaient.

Des sujets… hors sujet! Des examinateurs se plaignant du choix de textes réalisé par les professeurs !

L’inimaginable enfin: des élèves porteurs de handicap privés du bénéfice de leur tiers-temps.

Et l’on pourrait hélas continuer cette liste de faits affligeants.

 

 

 

 

Source : Bac 2022: quel fiasco! – Causeur

Bac : Tripatouillage ou pas des notes ?

Des notes changées en douce

 

Ce qui pose problème ce n’est pas le point donné en plus. Mais le bidouillage après que la copie ait été verrouillée ». Professeure d’histoire-géographie dans l’académie de Créteil, Evelyne Gayme n’en revient pas.

Alertée par un collègue, elle constate sur Santorin, le serveur qui gère la correction dématérialisée des copies du bac, que ses copies ont toutes été relevées d’un point. « Ils remontent les notes sans nous le dire, en douce ».

 

Les enseignants ont accès aux courbes de l’ensemble des correcteurs de l’académie dans Santorin et ils ont vite fait de voir que les modifications sont générales au niveau d’une académie. Ils peuvent aussi échanger entre eux et avec les « coordonnateurs » sur le serveur.

 

A ce jour ils n’ont reçu aucune explication à leurs réclamations. Des témoignages comme cela il y en a des dizaines sur les réseaux sociaux. L’émoi gagne une bonne partie des 65 000 correcteurs du bac quand on découvre que la quasi totalité des épreuves de spécialité sont concernées (HGGSP, SES, LLCE, HLP) dans une bonne partie des académies, notamment les 3 académies franciliennes.

 

Pour les enseignants, cette  première session normale du bac Blanquer aurait dû éviter les aménagements des corrections qui ont entaché les sessions précédentes. Ils s’attendent à un retour à la normale et s’alarment de voir leurs notes modifiées dans leur dos. « On aurait pu modifier les note en réunion de jury et on l’aurait fait en plein accord », explique E Gayme.

Source : Bac : Tripatouillage ou pas des notes ?