La traite oubliée des négriers musulmans | lhistoire.fr

On a longtemps cru qu’ils n’avaient rempli pratiquement aucune fonction productive contrairement aux plantations des Amériques et que l’esclavage y était relativement doux, du fait d’affranchissements plus fréquents et de l’idée selon laquelle les traites érotiques constituaient l’essentiel du trafic oriental comme si l’exploitation sexuelle d’un individu était moins dure que celle de sa force de travail…. En fait, un grand nombre d’esclaves jouèrent un rôle économique important, notamment dans l’agriculture. Dans les petites et moyennes exploitations, très répandues, et aussi dans les plantations, établies sur une vaste échelle en Mésopotamie au IXe siècle, au Maroc au XVIe siècle ainsi qu’en Égypte, à Zanzibar et sur les côtes orientales de l’Afrique au XIXe siècle.

Source : La traite oubliée des négriers musulmans | lhistoire.fr

Share this nice post:

Comments Closed