Le piratage sans fil et sans Internet, c’est possible !

Selon les chercheurs du Centre de recherche sur la cybersécurité de l’Université Ben Gourion en Israël, il reste possible de collecter des données sensibles par la voie des ondes alors que les ordinateurs ne sont raccordés que par des câbles Ethernet.

Comment ? En réceptionnant les ondes électromagnétiques qu’émettent les câbles. Les scientifiques ont baptisé la manœuvre LANtenna Attack.

Avec cette attaques, les données sont collectées par un ordinateur sur lequel une simple antenne à 1 dollar est branchée. Mais, pour parvenir à réaliser cette captation, il reste nécessaire d’accéder physiquement à l’un des ordinateurs du réseau pour lui injecter un logiciel malveillant. Le coup classique de l’infection via une clé USB peut être tenté, mais la principale difficulté est l’accès à cet ordinateur.

Du côté du câble qui devient une sorte d’antenne, il faut savoir que ses émissions d’ondes électromagnétiques se situent dans bande de fréquences de 125 MHz et ses harmoniques (par exemple, 250 MHz et 375 MHz).

Ce rayonnement dépend aussi du type de câble utilisé et de son blindage. C’est en collectant les variations de fréquence de ces ondes que les chercheurs ont pu les transformer en données numériques. Évidemment, cette transformation est assez lente, car les données sont récupérées bit par bit.

Source : Le piratage sans fil et sans Internet, c’est possible !

Share this nice post:

Comments Closed