Qui lit encore ses e-mails? – Le Temps

«le fait de passer ainsi perpétuellement d’une tâche à une autre induit une perte de dix points du quotient intellectuel, soit l’équivalent d’une nuit blanche», rapporte Jean Grimaldi d’Esdra dans son essai.

Source : Qui lit encore ses e-mails? – Le Temps

Share this nice post:

Comments Closed