Le CSP dessine les programmes et les horaires du lycée

La série technologique bouleversée   En série technologique,  » la réforme du baccalauréat ne bouleversera pas l’organisation de la voie technologique », affirme le CSP. Mais en fait toutes les filières sont touchées par des modifications importantes. En STMG 1ère, l’enseignement « Droit et économie » (en 2019) mettra l’accent sur le droit. Son horaire sera gonflé en terminale. En terminale le nouvel enseignement « management sciences de gestion et numérique » s’accompagnera d’un nouveau programme.   En ST2S les enseignements sont revus.  » L’enseignement de spécialité « Biologie et physiopathologie humaines » bénéficiera de deux heures supplémentaires en classe de première. En classe terminale, la structuration des enseignements autour de deux spécialités a exigé la création d’un nouvel intitulé : « Chimie, biologie et physiopathologie humaines »… Ainsi, il semble indispensable de réviser et d’actualiser tous les programmes de « Sciences et techniques sanitaires et sociales » et de « Biologie et physiopathologie humaines ». Il faudra également rectifier le programme de physique-chimie pour la santé ».  En STL , le CSP annonce une refonte importante des programmes.   Contradictions sur le bac   Finalement la partie la moins convaincante de la Note concerne les épreuves du bac. Le CSP met en avant « une des grandes avancées », la création de l’épreuve orale terminale. « Il conviendra que les différents enseignements, et notamment les enseignements de spécialité, envisagent des temps spécifiques à la construction et à l’exercice de cette compétence » dit le CSP. Mais on sait depuis le dernier CSE que la préparation du grand oral pourra être regroupée sur le seul dernier trimestre de terminale… Le CSP veut que l’épreuve porte sur les connaissances pour éviter de donner trop d’importance à la rhétorique.   Le CSP juge que le controle continu limitera le bachotage et invite les concepteurs de sujets à tenir compte du niveau des élèves , par exemple au premier semestre de première.  » Il importe que les professeurs ne soient pas contraints de construire leur enseignement à partir du choix de ces sujets (de controle continu) et de préparer de manière exclusive et mécanique les élèves à différentes échéances successives ». Autrement dit le CSP a bien conscience des dangers que porte ce controle : une évaluation répétée qui pèsera lourd sur le quotidien de la classe et son ambiance.

Source : Le CSP dessine les programmes et les horaires du lycée

Share this nice post:

Comments Closed