Curcuma : l’effet anticancer de la curcumine expliqué par la cristallographie

La curcumine se place dans la poche de liaison à l’ATP de DYRK2. Les atomes de curcumine sont présentés en jaune et rouge. © Banerjee et al, PNAS 2018

La curcumine seule n’est pas forcément suffisante pour être bénéfique, comme l’explique Sourav Banerjee, principal auteur de cette recherche : « En général, la curcumine est expulsée du corps assez rapidement. Pour que la curcumine soit un médicament efficace, elle doit être modifiée pour entrer dans la circulation sanguine et rester suffisamment longtemps dans le corps pour cibler le cancer. En raison de divers inconvénients chimiques, la curcumine seule peut ne pas être suffisante pour inverser complètement le cancer chez les patients humains. »

Source : Curcuma : l’effet anticancer de la curcumine expliqué par la cristallographie

Share this nice post:

Comments Closed