Brève | Le manque de sommeil rend associal et antipathique

les chercheurs ont montré que les personnes n’ayant pas bien dormi sont perçues par leur entourage comme manquant de sympathie et de coopération. « Moins vous dormez, moins vous êtes ouvert à interagir socialement, explique Matthew Walker, principal auteur de l’étude. À leur tour, les autres personnes vous perçoivent comme plus « répulsif » socialement, augmentant encore l’impact social et l’isolement. Au final, la privation de sommeil peut nous transformer en véritables handicapés sociaux. »  « Ce n’est pas un hasard si les dernières décennies ont vu une augmentation importante de la solitude et une diminution tout aussi spectaculaire de la durée du sommeil », conclut son collègue Eti Ben Simon.

Source : Brève | Le manque de sommeil rend associal et antipathique

Share this nice post:

Comments Closed