Discours du Premier ministre, Jean Castex, à l’issue du compte rendu du Conseil des ministres et du séminaire gouvernemental | Gouvernement.fr

l’action du Gouvernement ne s’arrêtera pas et ne s’arrête pas là. Ce matin, nous avons passé en revue l’ensemble des chantiers engagés, il y en a beaucoup. Mais je souhaite, devant vous, insister sur 3 d’entre eux qui vont nous mobiliser plus particulièrement.

Le premier, c’est encore et toujours la protection de nos concitoyens contre les violences et l’action contre l’insécurité et la délinquance sous toutes leurs formes.

Autre enjeu de protection sur lequel nos concitoyens attendent que nous agissions jusqu’au dernier jour leur protection sociale.

S’agissant des retraites, le séminaire a permis de réaffirmer la position du Gouvernement fixée par le président de la République pendant son allocution du 12 juillet dernier. La réforme des retraites est une nécessité absolue, d’abord pour en assurer la sauvegarde à long terme.

S’agissant de la haute fonction publique, nous mènerons, comme nous l’avons annoncé en avril dernier une refonte profonde et indispensable des modalités de recrutement, de formation, de gestion, des carrières des cadres supérieurs et d’accès aux grands corps de l’État. Le nouvel institut national du service public remplacera l’ENA le 1er janvier prochain.

La France prendra la présidence de l’Union européenne, et ce, pour les six premiers mois de 2022. Nous avons consacré un long temps séminaire de ce matin à cette échéance. Car cela se prépare sur le plan matériel et sur le plan politique. Et j’ai moi-même, depuis plusieurs mois, animé plusieurs réunions de ministres pour préparer cette présidence.

La France présentera à ses partenaires avant la fin de la présente année les priorités d’action que nous entendons porter pendant ces six mois. Elles viseront notamment à renforcer l’Europe sociale via, nous l’espérons, la mise en place d’un salaire minimum européen, à faire avancer la nouvelle ambition européenne en matière de réchauffement climatique, avec notamment la mise en place d’une taxe carbone aux frontières de l’Union et à engager enfin une indispensable réforme de la politique migratoire européenne.

Source : Discours du Premier ministre, Jean Castex, à l’issue du compte rendu du Conseil des ministres et du séminaire gouvernemental | Gouvernement.fr

Share this nice post:

Comments Closed