C’est le tableau «déprimant» Mark Zuckerberg ne veut pas que vous voyiez | Zéro Haie

Selon un sondage réalisé en 2017 par la Royal Society for Public Health, les Britanniques âgés de 14 à 24 ans estiment que Facebook, Instagram, Snapchat et Twitter ont des effets néfastes sur leur bien-être. En moyenne, ils ont indiqué que ces réseaux sociaux leur donnaient une marge de manœuvre supplémentaire pour l’expression de soi et le développement de la communauté. Mais ils ont aussi dit que les plateformes exacerbaient l’anxiété et la dépression, les privaient de sommeil, les exposaient à l’intimidation et créaient des inquiétudes à propos de leur image corporelle et de «FOMO» («peur de passer à côté»). Des études universitaires ont montré que ces problèmes ont tendance à être particulièrement graves chez les utilisateurs fréquents. Près de 63% des utilisateurs d’Instagram signalent être misérables, une part plus importante que pour tout autre réseau social. Ils passent en moyenne près d’une heure par jour sur l’application.

Source : C’est le tableau «déprimant» Mark Zuckerberg ne veut pas que vous voyiez | Zéro Haie

Share this nice post:

Comments Closed