Cerveau : les aliments anti-âge

Oméga 3, vitamines B, C, D et E ralentissent le déclin cognitif. En revanche, une alimentation de mauvaise qualité conduit à une diminution du volume cérébral, l’un des symptômes de la maladie d’Alzheimer. Voici les résultats d’une étude américaine qui s’est intéressée à l’alimentation des séniors. Les personnes âgées dont le sang présente des teneurs élevées en certaines vitamines et en acides gras oméga-3 ont de meilleures capacités mentales et de mémoire que celles consommant des aliments à faible valeur diététique, selon une étude publiée mercredi 28 décembre. L’étude montre en outre que les personnes âgées consommant ces vitamines et acides gras oméga-3 ne connaissaient pas de réduction du volume de leur cerveau, un phénomène typique observé chez les personnes souffrant d’Alzheimer. Cette étude visait à mesurer spécifiquement les niveaux sanguins d’une gamme étendue de nutriments au lieu de se baser sur les résultats de questionnaires portant sur le régime alimentaire, moins précis et moins fiables. Les auteurs de cette communication, parue dans la revue Neurology, le journal médical de l’Académie américaine de neurologie, ont déterminé que des hauts niveaux de vitamines B, C, D et E ainsi que d’oméga-3, qu’on trouve surtout dans des poissons, avaient des effets positifs sur la santé mentale et le reste de l’organisme.

Source : Cerveau : les aliments anti-âge

Share this nice post:

Comments Closed