Comment la lumière bleue des écrans pousse nos yeux à s’auto-détruire

 Comment la lumière bleue des écrans pousse nos yeux à s’auto-détruire

Une récente étude fait état d’un constat inquiétant. La lumière bleue, omniprésente parmi les technologies modernes, amènerait nos yeux à s’auto-détruire.

Ce n’est pas une nouveauté, mais on ne le répète jamais assez : vous exposer à trop de lumière bleue est nocif pour vos yeux. Cet éclairage qui en si peu de temps a réussi à s’introduire dans chaque recoin de notre quotidien peut être perçu comme un progrès, mais il n’en cause pas moins des troubles métaboliquescognitifs et comportementaux ainsi qu’une atteinte progressive de la vision. Dernièrement, les chercheurs ont récemment découvert que la lumière bleue amène l’œil à s’attaquer lui-même.

La lumière bleue, un problème de santé majeur

« Ce n’est un secret pour personne : la lumière bleue atteint notre vision en endommageant la rétine à l’intérieur de l’œil », rappelle dans un communiqué Ajith Karunarathne, chercheur principal de l’étude parue dans le journal Nature. Le chimiste et son équipe ont fait la lumière sur les effets toxiques de l’éclairage bleu sur nos photorécepteurs (récepteurs à la lumière).

« Notre expérience permet de voir ce qu’il se passe et nous espérons qu’elle permettra de développer des thérapies destinées aux patients atteints de dégénérescence maculaire liée à l’âge », ajoute-t-il. Aussi baptisée DMLA, cette pathologie se caractérise par la mort progressive des cellules de la macula, la partie centrale de la rétine, causant une sévère perte de vision (illustration). Elle est responsable d’environ 50% des troubles visuels actuels.

Les chercheurs ont depuis longtemps établi que les lumières bleue à ultraviolette ont tendance à aggraver l’apparition et la progression de la DMLA, bien que l’action de la lumière bleue soit toujours sujette à débat. Mais grâce à une nouvelle étude, la place laissée au doute perd progressivement du terrain.

À l’attaque des cellules de l’œil

Pour percevoir la lumière et envoyer leur signal au cerveau, les photorécepteurs ont besoin d’une molécule baptisée rétinal (ou rétinaldéhyde, l’une des trois formes de la vitamine A). Sans elle, ces cellules sont tout bonnement inutiles, souligne Karunarathne. Malheureusement, la lumière bleue de nos téléphones, ordinateurs et des écrans qui peuplent notre quotidien cause une grave perturbation de l’action du rétinal.

L’effet est toxique. Si vous émettez de la lumière bleue sur du rétinal, celui-ci se met à tuer les photorécepteurs », explique Kasun Ratnayake, membre de l’équipe de recherche. « Les photorécepteurs ne se régénèrent pas dans l’oeil. Une fois qu’ils sont morts, c’est pour de bon ». Plus impressionnant encore, cet effet combiné de la lumière bleue et du rétinal a également été observé avec des cellules cardiaques, cancéreuses, et même des neurones.

« Aucune activité de ce genre n’est provoquée par une lumière verte, jaune, ou rouge », précise Karunarathne. L’équipe a découvert qu’un molécule baptisée α-tocophérol, un dérivé de la vitamine E et un antioxydant naturel dans l’œil et le reste du corps, permettait d’interrompre cette mort cellulaire. Toutefois, à mesure qu’une personne vieillit, ou dans le cas où son système immunitaire est supprimé, cette capacité à lutter contre les effets toxiques de la lumière bleue disparaît.

Comment se protéger ?

Pour protéger vos yeux, de nombreuses options existent. Pour commencer, limitez votre exposition quotidienne aux écrans. De nombreuses études ont montré un usage excessif et non-nécessaire de nos téléphones portables. Préférez des lampes à incandescence et limitez l’usage des LEDs. Soyez également attentif à votre proximité avec l’écran et à l’éclairage de la pièce.

Lorsque l’utilisation de technologies employant de la lumière bleue est inévitable, optez alors pour des lunettes traitées contre ce type d’éclairage. Et si les lunettes ne vous vont pas ou coûtent trop cher, vous pouvez alors installer des applications telles que f.lux (réduit la lumière bleue sur les écrans), Dark Mode, ou encore Dimmer(réduit la luminosité en-dessous du seuil minimal de l’appareil) sur vos portables et autres tablettes. Vos yeux sont précieux, prenez en soin.

• Emma Hollen

Pour protéger vos yeux, de nombreuses options existent. Pour commencer, limitez votre exposition quotidienne aux écrans. De nombreuses études ont montré un usage excessif et non-nécessaire de nos téléphones portables. Préférez des lampes à incandescence et limitez l’usage des LEDs. Soyez également attentif à votre proximité avec l’écran et à l’éclairage de la pièce.Lorsque l’utilisation de technologies employant de la lumière bleue est inévitable, optez alors pour des lunettes traitées contre ce type d’éclairage. Et si les lunettes ne vous vont pas ou coûtent trop cher, vous pouvez alors installer des applications telles que f.lux (réduit la lumière bleue sur les écrans), Dark Mode, ou encore Dimmer (réduit la luminosité en-dessous du seuil minimal de l’appareil) sur vos portables et autres tablettes. Vos yeux sont précieux, prenez en soin.

Source : Comment la lumière bleue des écrans pousse nos yeux à s’auto-détruire

Share this nice post:

Comments Closed