Enquête sur les évènements survenus au collège du Bois d’Aulne (Conflans-Sainte-Honorine) | Ministère de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports

Le rapport des deux inspecteurs généraux, chargés d’enquêter sur les jours ayant précédé l’attentat contre Samuel Paty, professeur du collège du Bois d’Aulne, à Conflans-Sainte-Honorine, assassiné le 16 octobre dernier, laisse Bruno Modica, « perplexe ». Le mot est faible. Ce professeur d’histoire-géographie, porte-parole de l’association Clionautes, pointe du doigt les nombreuses zones d’ombre de ce texte, écrit de façon très clinique, qui revient en 22 pages sur l’enchaînement des faits.

En guise de conclusion, celui-ci sous-entend que l’administration ne peut être accusée de quelconques dysfonctionnements notables. « Tant au niveau de l’établissement qu’aux niveaux départemental et académique, les dispositions ont été prises avec réactivité pour gérer le trouble initialement suscité par le cours sur la liberté d’expression de Samuel Paty », est-il écrit. Le rapport émet toutefois quelques préconisations dans le but de mieux prévenir à l’avenir, « dans toute la mesure du possible », la reproduction d’actes analogues (relatifs à la sécurité des établissements scolaires et les échanges d’information, à la dimension pédagogique, au climat et à la vie scolaires).

igesr-rapport-2020-145-enquete-evenements-college-bois-aulne-conflans-sainte-honorine-pdf-73249_1

 

 

Source : Enquête sur les évènements survenus au collège du Bois d’Aulne (Conflans-Sainte-Honorine) | Ministère de l’Education Nationale de la Jeunesse et des Sports

Share this nice post:

Comments Closed