Archives de catégorie : Veille des flux

SAINT-OUEN (41) – Spectacle : Matiloun | Radio Intensité

Mardi 19 octobre à 19h00 et mercredi 20 octobre à 10h30 et 19h00 à la salle des associations de Saint-Ouen (Loir-et-Cher) : Matiloun. À partir de 6 ans.Matiloun est un hommage amusant à Jean Bordes (1916 – 1985) dit « Le Pec de Matiloun », artiste hors norme qui, en cachette, se rendait dans les dépotoirs pour y ramasser des bidules, machins, trucs… Des trésors avec lesquels il fabriquait des jouets, des véhicules, des assemblages inventifs.

Source : SAINT-OUEN (41) – Spectacle : Matiloun | Radio Intensité

Discours du Premier ministre, Jean Castex, à l’issue du compte rendu du Conseil des ministres et du séminaire gouvernemental | Gouvernement.fr

l’action du Gouvernement ne s’arrêtera pas et ne s’arrête pas là. Ce matin, nous avons passé en revue l’ensemble des chantiers engagés, il y en a beaucoup. Mais je souhaite, devant vous, insister sur 3 d’entre eux qui vont nous mobiliser plus particulièrement.

Le premier, c’est encore et toujours la protection de nos concitoyens contre les violences et l’action contre l’insécurité et la délinquance sous toutes leurs formes.

Autre enjeu de protection sur lequel nos concitoyens attendent que nous agissions jusqu’au dernier jour leur protection sociale.

S’agissant des retraites, le séminaire a permis de réaffirmer la position du Gouvernement fixée par le président de la République pendant son allocution du 12 juillet dernier. La réforme des retraites est une nécessité absolue, d’abord pour en assurer la sauvegarde à long terme.

S’agissant de la haute fonction publique, nous mènerons, comme nous l’avons annoncé en avril dernier une refonte profonde et indispensable des modalités de recrutement, de formation, de gestion, des carrières des cadres supérieurs et d’accès aux grands corps de l’État. Le nouvel institut national du service public remplacera l’ENA le 1er janvier prochain.

La France prendra la présidence de l’Union européenne, et ce, pour les six premiers mois de 2022. Nous avons consacré un long temps séminaire de ce matin à cette échéance. Car cela se prépare sur le plan matériel et sur le plan politique. Et j’ai moi-même, depuis plusieurs mois, animé plusieurs réunions de ministres pour préparer cette présidence.

La France présentera à ses partenaires avant la fin de la présente année les priorités d’action que nous entendons porter pendant ces six mois. Elles viseront notamment à renforcer l’Europe sociale via, nous l’espérons, la mise en place d’un salaire minimum européen, à faire avancer la nouvelle ambition européenne en matière de réchauffement climatique, avec notamment la mise en place d’une taxe carbone aux frontières de l’Union et à engager enfin une indispensable réforme de la politique migratoire européenne.

Source : Discours du Premier ministre, Jean Castex, à l’issue du compte rendu du Conseil des ministres et du séminaire gouvernemental | Gouvernement.fr

Brève | Le manque de sommeil rend associal et antipathique

les chercheurs ont montré que les personnes n’ayant pas bien dormi sont perçues par leur entourage comme manquant de sympathie et de coopération. « Moins vous dormez, moins vous êtes ouvert à interagir socialement, explique Matthew Walker, principal auteur de l’étude. À leur tour, les autres personnes vous perçoivent comme plus « répulsif » socialement, augmentant encore l’impact social et l’isolement. Au final, la privation de sommeil peut nous transformer en véritables handicapés sociaux. »  « Ce n’est pas un hasard si les dernières décennies ont vu une augmentation importante de la solitude et une diminution tout aussi spectaculaire de la durée du sommeil », conclut son collègue Eti Ben Simon.

Source : Brève | Le manque de sommeil rend associal et antipathique

Ce câble qui ressemble à tant d’autres est capable de voler vos mots de passe

O.MG Cable © Hak5

Un câble proposé à la vente pour le grand publicLe principe de fonctionnement reste le même. L’OMG Cable USB-C va créer un réseau Wi-Fi local, auquel le pirate pourra se connecter via une simple interface web pour accéder aux informations. Il doit être néanmoins relativement proche de sa cible, puisque la portée est estimée à moins de deux kilomètres.

Source : Ce câble qui ressemble à tant d’autres est capable de voler vos mots de passe

Les mouroirs flottants de Rochefort

ile madame

LEROY Francis/ Hemis via AFP

La grande croix de galets à Port-des-Barques sur l’Ile Madame.

Ce 26 août, le diocèse de La Rochelle commémore le calvaire de 829 prêtres réfractaires condamnés en 1792 à la déportation en Guyane. Le blocus anglais des côtes françaises empêcha la déportation, mais n’empêcha pas le martyre atroce des malheureux, dont les deux tiers périrent sur l’île Madame (Charente-Maritime).

 

 

 

Pour chaque département ayant envoyé des prêtres, le nom du département est donné, suivi de deux chiffres : le premier indique le nombre total des déportés, le second indique le nombre de morts parmi eux.
Pour chacun de ces départements, un petit carré représente un prêtre déporté; les carrés blancs représentent les prêtres qui sont revenus de la déportation; les carrés noirs représentent les morts.

 

http://pretres-deportes.rabany.eu/un_peu_plus_d_histoire.html

 

 

 

Source : Les mouroirs flottants de Rochefort

LOI n° 2021-1109 du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République (1) – Légifrance

Après l’article 10 de la loi n° 2000-321 du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, il est inséré un article 10-1 ainsi rédigé :

« Art. 10-1. – Toute association ou fondation qui sollicite l’octroi d’une subvention au sens de l’article 9-1 auprès d’une autorité administrative ou d’un organisme chargé de la gestion d’un service public industriel et commercial s’engage, par la souscription d’un contrat d’engagement républicain :

« 1° A respecter les principes de liberté, d’égalité, de fraternité et de dignité de la personne humaine, ainsi que les symboles de la République au sens de l’article 2 de la Constitution ;

« 2° A ne pas remettre en cause le caractère laïque de la République ;

« 3° A s’abstenir de toute action portant atteinte à l’ordre public.

« Cette obligation est réputée satisfaite par les associations agréées au titre de l’article 25-1 de la présente loi ainsi que par les associations et fondations reconnues d’utilité publique.

« L’association qui s’engage à respecter les principes inscrits dans le contrat d’engagement républicain qu’elle a souscrit en informe ses membres par tout moyen.

« Lorsque l’objet que poursuit l’association ou la fondation sollicitant l’octroi d’une subvention, son activité ou les modalités selon lesquelles cette activité est conduite sont illicites ou incompatibles avec le contrat d’engagement républicain souscrit, l’autorité ou l’organisme sollicité refuse la subvention demandée.

« S’il est établi que l’association ou la fondation bénéficiaire d’une subvention poursuit un objet ou exerce une activité illicite ou que l’activité ou les modalités selon lesquelles l’association ou la fondation la conduit sont incompatibles avec le contrat d’engagement républicain souscrit, l’autorité ou l’organisme ayant attribué la subvention procède au retrait de cette subvention par une décision motivée, après que le bénéficiaire a été mis à même de présenter ses observations dans les conditions prévues à l’article L. 122-1 du code des relations entre le public et l’administration, et enjoint au bénéficiaire de lui restituer, dans un délai ne pouvant excéder six mois à compter de la décision de retrait, les sommes versées ou, en cas de subvention en nature, sa valeur monétaire.

Source : LOI n° 2021-1109 du 24 août 2021 confortant le respect des principes de la République (1) – Légifrance

Rentrée : JM Blanquer entretient le flou

Les élèves vaccinés jamais cas contacts…

JM Blanquer a aussi confirmé qu’il y aurait des centres de vaccination dans ou proches des établissements scolaires à la rentrée partout sans donner de précision sur la façon dont les établissements gèreront la situation.

Selon lui ce sera décidé localement La vaccination sera proposée aux 12-17 ans de façon incitative. Elle ne sera pas exigée pour venir en classe. Il n’a pas parlé de vaccination obligatoire pour les enseignants.

Le ministre a confirmé qu’en cas de découverte d’un cas de contamination dans le premier degré la classe ferme avec enseignement à distance pour les élèves. Là aussi, pour JM Blanquer, tout est prêt… Cette mesure s’impose puisque la vaccination des moins de 12 ans n’est pas autorisée.

Officieusement le ministère dit qu’elle sera étendue à la sixième.

Mais le protocole n’a toujours pas été modifié en ce sens.

Dans le second degré, « c’est la même règle qu’avant. Les cas contacts rentrent chez eux mais les vaccinés ne sont pas contacts. Si on est pas contact on reste. C’est un progrès ». Cette doctrine , affirmée dans le protocole sanitaire, est un des points faibles de celui-ci. Cette mesure censée inciter à la vaccination est dangereuse. On sait que les vaccinés peuvent transmettre le Covid et par exemple le ramener à la maison.   JM Blanquer a affirmé que l’Etat soutenait les collectivités locales pour l’achat de purificateurs d’air et de capteurs de Co2 pour équiper les établissements. Des maires se plaignent pourtant du désintérêt de l’Etat pour cette question. Aucun chiffre n’a été donné.

Source : Rentrée : JM Blanquer entretient le flou

« Le Vendômois de demain » exposé

Nicolas Haslé, président du Scot et Claire Foucher- Maupetit, maire.

Nicolas Haslé, président du Scot et Claire Foucher- Maupetit, maire.

Le but de cette troisième phase est la découverte du document d’orientations et d’objectifs du Scot, avec un document d’urbanisme qui va expliquer les grandes orientations d’aménagement.

En cette période de vacances d’été, peu de personnes ont été présentes pour échanger avec le président du Scot.

Le premier volet, concernant le projet pour les vingt ans à venir des territoires du Grand Vendômois, a été le diagnostic du territoire,

le deuxième volet concernant le projet stratégique

et le troisième, le document d’orientations et d’objectifs : habitat, mobilité (déplacements doux et collectifs), paysages, économie, ressources naturelles (eau, air…), numérique.

La fin de la démarche se fera en comité syndical, suivi d’une enquête publique dans chacun des quatre pôles avec un registre sur lequel les personnes pourront porter leurs souhaits et attentes.

Le but du Scot est l’amélioration du quotidien des habitants, rendre le territoire attractif, augmenter la population avec plus d’emplois avec donc plus de ressources pour le territoire.

Un projet à construire avec les citoyens. Nicolas Haslé rappelle :

« Aucune partie du territoire ne doit être oubliée »

.Pour les réunions publiques de mai dernier, le Scot a adapté ses moyens de communication à la situation sanitaire pour ne pas perdre le contact avec le terrain. Plus de 60 personnes d’horizons différents ont participé aux deux réunions publiques en visioconférence.

Source : « Le Vendômois de demain » exposé

» Yorktown, 1781 : Une victoire occultée par le nationalisme américain – par Eric Juillot

Auguste Couder, La prise de Yorktown (Tableau de 1836). Rochambeau (au centre) et Washington (à sa gauche) donnent leurs derniers ordres avant la bataille

Ainsi le rôle global de la France dans la victoire américaine, à Yorktown et auparavant, a-t-il été minoré, réduit pour l’essentiel au nom de La Fayette.

Si ce dernier doit sa postérité outre-Atlantique à ses qualités de communicant6 et à la précocité de son engagement au côté des Insurgents, il la doit également à sa relation quasi filiale avec Washington et à la modestie de son rôle : mettre en avant La Fayette et ses quelques centaines de combattants permet de passer sous silence Rochambeau, De Grasse et leurs milliers d’hommes.

Le journaliste américain Tom Shachtman, auteur d’un récent How the French saved America4, estime que l’ignorance du rôle de la France dans le conflit et à Yorktown est à peu près générale aux États-Unis aujourd’hui.

Le parallèle avec le 6 juin 1944 est ici frappant : alors que cette date possède en France une dimension mythique comparable à celle qu’elle revêt dans la mémoire américaine, il faut bien constater que la relation affective entre les peuples français et américains repose sur une franche dissymétrie mémorielle, la reconnaissance et la gratitude se manifestant bien plus d’un côté de l’Atlantique que de l’autre.

Source : » Yorktown, 1781 : Une victoire occultée par le nationalisme américain – par Eric Juillot

Vous pouvez vérifier si votre mobile a été infecté par le logiciel Pegasus, voici comment !

malware adware © Shutterstock

Une solution efficace pour vérifier la potentielle infection Nous vous conseillons de vous en tenir à la stricte vérification par Mobile Verification Toolkit (MVT), car de nombreuses autres offres fleurissent sur le Web, sans forcément pouvoir être vérifiées.

Inutile donc, de prendre des risques supplémentaires via un outil qui pourrait à son tour en profiter pour dérober vos données.

Selon 9to5Mac, MVT semble sûr et fonctionne sous Android comme iOS, avec encore plus d’efficacité à priori pour le second.

Commencez tout d’abord par effectuer une sauvegarde des données de votre téléphone, que vous enregistrez ensuite sur votre ordinateur.

Installez MVT sur votre ordinateur via le lien disponible

https://github.com/mvt-project/mvt

au début de l’article, et utilisez l’outil en interne pour analyser cette sauvegarde de données. Via des indicateurs de compromission (IOC), ceux-ci permettront de détecter (ou non) la présence de Pegasus et savoir si vous êtes infectés (ou non). Disponible avec le kit d’outils à télécharger, l’intégralité du processus à suivre est disponible sur la plateforme GitHub . Si la plupart des profils visés par NSO sont des personnalités diverses (politique, monde des affaires, presse…), vous pouvez toujours vérifier que vous n’en fassiez pas partie !

Source : Vous pouvez vérifier si votre mobile a été infecté par le logiciel Pegasus, voici comment !

Où le pass sanitaire est-il obligatoire ? | Gouvernement.fr

Depuis ce mercredi 21 juillet 2021, le pass sanitaire est exigé pour accéder aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

Précisions. Le « pass sanitaire activités » est exigé depuis le 21 juillet pour accéder aux lieux de loisirs et de culture rassemblant plus de 50 personnes.

Toute personne de plus de 18 ans et plus doit ainsi présenter l’une des trois preuves sanitaires prévues par le pass pour accéder aux lieux et événements suivants (décret n° 2021-955 du 19 juillet 2021) :

Les salle d’auditions, de conférences, de projection, de réunions

Les chapiteaux, tentes et structures

Les salles de concert et de spectacle

Les cinémas Les festivals (assis et debout)

Les événements sportifs (manifestations sportives amateurs en plein air)

Les salles de jeux, escape-games, casinos

Les lieux de culte si des concerts ou spectacles y sont organisés

Les foires et salons

Les parcs zoologiques, les parcs d’attractions et les cirques

Les musées et salles d’exposition temporaires

Les bibliothèques (sauf celles universitaires et spécialisées)

Les fêtes foraines comptant plus de 30 stands ou attractions.

Source : Où le pass sanitaire est-il obligatoire ? | Gouvernement.fr

Médiathèque La Fonderie – Communauté de Communes du Perche & Haut-Vendomois – Site officiel

 

une bonne décision de gestion pour la Culture de tous !

 

Source : Médiathèque La Fonderie – Communauté de Communes du Perche & Haut-Vendomois – Site officiel

Projet de loi nº 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire

2° Subordonner à la présentation soit du résultat d’un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid‑19, soit d’un justificatif de statut vaccinal concernant la covid‑19, soit d’un certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid‑19 l’accès à certains lieux, établissements, services ou évènements où sont exercées les activités suivantes :

« a) Les activités de loisirs ;

« b) Les activités de restauration, à l’exception de la restauration collective et de la restauration professionnelle routière, ou de débit de boisson ;

« c) Les foires et salons professionnels ;

« d) Sauf en cas d’urgence, les services et établissements de santé, sociaux et médico‑sociaux, pour les seules personnes accompagnant ou rendant visite aux personnes accueillies dans ces services et établissements ainsi que celles qui y sont accueillies pour des soins programmés ;

« e) Les activités de transport public de longue distance au sein du territoire national, sauf en cas d’urgence faisant obstacle à l’obtention du justificatif requis ;

« f) Les grands magasins et centres commerciaux, au‑delà d’un seuil défini par décret et permettant de garantir l’accès des personnes aux biens et produits de première nécessité sur le territoire concerné.

« Cette réglementation est rendue applicable au public et, à compter du 30 août 2021, aux personnes qui interviennent dans ces lieux, établissements, services ou évènements lorsque la gravité des risques de contamination en lien avec l’exercice des activités qui y sont pratiquées le justifie, au regard notamment de la densité de population observée ou prévue.

« B. – La présentation du résultat d’un examen de dépistage virologique ne concluant pas à une contamination par la covid‑19, d’un justificatif de statut vaccinal concernant la covid‑19 ou d’un certificat de rétablissement à la suite d’une contamination par la covid‑19 dans les cas prévus au A du présent II peut se faire sur papier ou sous format numérique.

« La présentation des documents prévus au premier alinéa par les personnes mentionnées au 1° du A est réalisée sous une forme permettant seulement aux personnes ou aux services autorisés à en assurer le contrôle de connaître les données strictement nécessaires à l’exercice de leur contrôle.

Source : Projet de loi nº 4386 relatif à la gestion de la crise sanitaire

LOI n° 2021-160 du 15 février 2021 prorogeant l’état d’urgence sanitaire (1) – Légifrance

Article 3 Au premier alinéa du I de l’article 11 de la loi n° 2020-546 du 11 mai 2020 prorogeant l’état d’urgence sanitaire et complétant ses dispositions, la date :

« 1er avril 2021 » est remplacée par la date : « 31 décembre 2021 ».

Source : LOI n° 2021-160 du 15 février 2021 prorogeant l’état d’urgence sanitaire (1) – Légifrance

Arrêté du 7 juillet 2021 fixant le calendrier scolaire de l’année 2022-2023 – Légifrance

Prérentrée des enseignants Mercredi 31 août 2022

Rentrée scolaire des élèves Jeudi 1er septembre 2022

Source : Arrêté du 7 juillet 2021 fixant le calendrier scolaire de l’année 2022-2023 – Légifrance

Frères musulmans en Belgique : une réalité tangible et mal connue (carte blanche) – Belgique – LeVif

 

 

La stratégie des Frères: former une élite capable de prêcher la démocratie et son contraire

Pourquoi faut-il encore et toujours s’intéresser aux Frères musulmans ?

 

Parce que, depuis la création de la Confrérie, ils sont au coeur du processus de politisation de l’islam. Leur idéologie est au centre de la militance djihadiste. Leur slogan n’a jamais bougé d’un iota et se résume en quelques mots : « Dieu est notre but, le Prophète notre chef, le Coran notre Constitution, le Jihad notre voie, la mort pour Allah notre plus grande espérance. »

Leur visibilité s’est accrue d’année en année et leur succès, aujourd’hui, ne fait plus aucun doute puisqu’ils représentent le courant dominant de l’islam politique aussi bien dans le monde musulman qu’en Occident où ils cultivent un double objectif : former une élite capable d’entretenir des liens étroits avec les différents pouvoirs de façon à assurer une pénétration de l’islam dans la sphère politique, et devenir les représentants « légitimes » des communautés musulmanes. A défaut de pouvoir « islamiser » le droit, par exemple, ils militent sans relâche pour une prise en compte accrue des revendications religieuses à travers les fameux « accommodements ».

Les Frères, qui visent à placer tous les musulmans sous leur tutelle, ont compris que leur force réside dans leur capacité fédératrice, en monnayant par exemple, en période électorale, les voix de cette masse d’électeurs potentiels.

Et ça marche !

Des politiciens de tous bords, naïfs ou calculateurs, se sont montrés prêts à toutes les compromissions pour gagner en popularité, se faire élire ou réélire. En retour, les Frères obtiennent une reconnaissance politique accrue et une prise en considération de leurs revendications communautaristes. C’est ainsi que les Frères, en bons politiques qu’ils sont, dissèquent tous les programmes électoraux de chacun des partis en lice pour un scrutin avec comme seul objectif d’influencer directement les législations des démocraties.

Pour s’enraciner dans le paysage social, les Frères bénéficient d’un gigantesque réseau associatif, financier, caritatif et d’entraide, implanté en Europe depuis la fin des années 1950.

Ces organismes (sous différentes appellations) leur assurent une couverture honorable au sein de la plupart des pays. Dans une contribution très instructive intitulée « La Conquête de l’Europe par les Frères Musulmans [2] », Lorenzo Vidino, spécialiste des Frères musulmans, décrit en détail leur épopée européenne.

Les Frères sont par ailleurs de véritables champions de la dissimulation : la taqiyya. Ils sont à la fois pragmatiques, adeptes du double langage, de la stratégie des « petits pas » et du djihad.

Dans les démocraties occidentales, ils prêchent tout et son contraire : ils condamnent publiquement la boucherie de Charlie Hebdo mais continuent de glorifier les djihadistes et leurs mosquées, très nombreuses, prêchent la haine contre les « kouffars » (mécréants) dans des sermons enflammés qui sont autant d’appels au meurtre.

Mais lorsqu’ils ne sont plus sur les plateaux de télévision, les Frères européens retrouvent leur vrai visage. Ils abandonnent leurs sourires de façade et leur prêchi-prêcha sur le « dialogue interreligieux » pour renouer avec leurs véritables objectifs :

la conquête du pouvoir (à long terme) à travers un ancrage social et des mises en gardes répétées contre la « décadence » des sociétés occidentales et la « suprématie » américano-sioniste.

Harceler les lanceurs d’alerte pour abêtir les consciences

L’ancien frériste, Mohamed Louizi, qui a rompu ses liens avec la Confrérie explique ses méthodes de recrutement aussi bien au Maroc, son pays d’origine, qu’en France, dès son arrivée comme étudiant en génie électrique. Dès l’âge de 13 ans, il est enrôlé, à Casablanca, dans la jeunesse frériste par le biais d’activités parascolaires et un soutien académique constant. En France, il rejoint les rangs de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) connue pour sa militance en faveur du voile à l’école, sa croisade contre la laïcité et ses campagnes de haine à l’endroit de Charlie Hebdo. Ce père de trois enfants qui a passé 15 ans de sa vie (1991 à 2006) au premier plan de la Confrérie décortique ses rouages dans un livre passionnant, Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans. Preuves à l’appui, il lève le voile sur la stratégie d’islamisation globale des Frères musulmans. Son divorce avec ses anciens compagnons de route ne s’est pas fait sans conséquence puisqu’il a subi six procès en diffamation (cinq gagnés et un en attente de jugement).

Cette technique d’intimidation rappelle la plainte au conseil de déontologie journalistique (CDJ) à l’endroit de la journaliste du magazine Le Vif, Marie-Cécile Royen, à la suite de son enquête sur les Frères musulmans en Belgique. « Entre le 15 avril et le 6 mai 2015, le CDJ a reçu sept plaintes dirigées contre un même dossier publié par l’hebdomadaire Le Vif-L’Express dans son édition du 6 mars. Trois de ces plaintes provenaient de personnes individuelles et quatre d’associations : l’Association belge des professionnels musulmans (ABPM), le Comité contre l’islamophobie en Belgique (CCIB), Empowering Belgian Muslims (EmBeM) et Vigilance musulmane. [3] » Parmi les plaignants individuels, on retrouve le mandataire Ecolo de Verviers, Hajib El Hajjaji, figure de proue du frérisme en Belgique, qui siège au conseil d’administration d’UNIA depuis le début de l’année 2021 et qui occupe en même temps la fonction de vice-président du CCIB. Pour faire taire la seule journaliste d’enquête de l’islamisme dans l’espace francophone belge, les islamistes ont déployé leur grosse artillerie. La journaliste en question en fait les frais depuis 2015. En réalité, cet acharnement contre Royen n’a jamais cessé. Ce qui, d’ailleurs, ne l’a pas empêché de continuer à faire son travail.

 

 

 

 

Source : Frères musulmans en Belgique : une réalité tangible et mal connue (carte blanche) – Belgique – LeVif