Archives de l’auteur : PASCALFOREAU

Ordonnances : une décision du Conseil constitutionnel vue comme « une bombe à retardement » | Public Senat

Conseil constitutionnel à Paris le 15 octobre 2018

Depuis plusieurs jours, quelques lignes d’une décision rendue le 28 mai dernier par le Conseil constitutionnel passionnent et questionnent les plus éminents juristes. Au détour de cette décision concernant une installation éolienne, les sages de la rue de Montpensier spécifient qu’en « des termes inédits », une ordonnance qui n’a pas été ratifiée par le Parlement pourrait avoir rétroactivement force de loi une fois passé le délai d’habilitation, à la seule condition que le projet de loi de ratification de l’ordonnance ait été déposé dans le temps imparti. En d’autres termes, passé leur date limite, les ordonnances « doivent être regardées comme des dispositions législatives » à part entière selon le Conseil constitutionnel. Benjamin Morel, maître de conférences à l’Université Paris-2 Panthéon-Assas, parle d’une « sorte de ratification implicite qui tait son nom.»

Source : Ordonnances : une décision du Conseil constitutionnel vue comme « une bombe à retardement » | Public Senat

Le service messagerie Microsoft Outlook.com détruit silencieusement vos e-mails – LinuxFr.org

Pour faire simple lawless@self-hosting.org écrit à bill@hotmail.com :
– le serveur Microsoft répond bien le code SMTP 250 avec un message texte comme quoi le courriel a été mis en file d’attente pour la distribution ;
– le message n’arrive jamais dans la boîte de réception de l’utilisateur bill@hotmail.com ;
– le message n’arrive jamais non plus dans le dossier « indésirable » de l’utilisateur bill@hotmail.com ;
– le serveur Microsoft n’envoie jamais de notification de type mailer daemon à lawless@self-hosting.org pour l’avertir que le message n’a pas été remis.

Le courriel a été détruit silencieusement, et si bill@hotmail.com ne s’inquiète pas qu’il n’a pas reçu son e-mail, lawless@self-hosting.org ne le saura jamais.

Source : Le service messagerie Microsoft Outlook.com détruit silencieusement vos e-mails – LinuxFr.org

Front Populaire – Michel Onfray – Actualités !

 

Michel Onfray: "Éloge de la police"

 

« Jamais on n’est tombé aussi bas qu’avec ce ministre de l’Intérieur qui invite à jeter la loi par-dessus bord si l’émotion le justifie! C’est proprement inviter à la loi de la jungle, aux règlements de compte, à la vengeance, à la vendetta, à la loi du talion. Ces prétendus progressistes ne s’activent que pour la régression!

C’est en même temps une invitation à abolir la police qui est le bras armé de l’un des droits de l’homme: la sûreté – c’est, avec la liberté, la propriété et la résistance à l’oppression, on devrait s’en servir de celui-là, l’un des quatre droits naturels et imprescriptibles – voyez l’article 2. Ce que veut Castaner, c’est abolir ce droit de l’homme au nom d’une logique qui est tout simplement celle de la mafia dont Castaner semble bien connaitre les règles. »

Source : Front Populaire – Michel Onfray – Actualités !

Ministre français accusé de viol: la justice ordonne la reprise des investigations – Page 1 | Mediapart

La cour d’appel de Paris a ordonné mardi la reprise des investigations concernant une accusation de viol en 2009 visant le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, l’un des poids-lourds du gouvernement, a appris l’AFP jeudi de sources concordantes.

Source : Ministre français accusé de viol: la justice ordonne la reprise des investigations – Page 1 | Mediapart

Vers une sortie en trompe-l’œil de l’état d’urgence sanitaire – Page 1 | Mediapart

 © AFP© AFP

Les mesures prorogées jusqu’au 10 novembre font en effet partie des plus liberticides, poursuit Stéphanie Hennette-Vauchez. « Le cœur de l’état d’urgence sanitaire, les restrictions aux droits des personnes, a été maintenu. Tout ce qui concerne l’activité économique a disparu. En revanche, ils ont conservé les restrictions de déplacements et les interdictions de rassemblement sur la voie publique, explique la juriste. Ce qui reste, ce sont donc les atteintes aux libertés publiques fondamentales : le droit d’aller et venir et le droit de se rassembler et de manifester. Et le tout en pérennisant le régime de sanctions qui avait été adopté durant l’état d’urgence et pouvant aller jusqu’à de la prison ferme. »

Source : Vers une sortie en trompe-l’œil de l’état d’urgence sanitaire – Page 1 | Mediapart

François Hollande pense à un retour: «La vie est pleine de sollicitations et d’imprévus»

Dans une interview accordée à un journal italien, l’ex chef de l’État s’est livré sur un possible avenir politique, sur les actions de son successeur ou encore sur les défis climatiques à venir. Photo Ludovic MARIN / AFP

Dans une interview accordée à un journal italien, l’ex chef de l’État s’est livré sur un possible avenir politique, sur les actions de son successeur ou encore sur les défis climatiques à venir. Photo Ludovic MARIN / AFP – AFP

 

L’ancien président François Hollande, interrogé par le quotidien italien Corriere della Sera sur son avenir, souligne dans une interview que la vie est « pleine de sollicitations et d’imprévus ».
« La vie est pleine de sollicitations mais aussi d’imprévus. En ce qui me concerne, j’ai servi mon pays et je me considère comme un militant de la démocratie », répond François Hollande à une question sur son avenir.

« Je suis resté cohérent avec les valeurs auxquelles je croyais dès mon plus jeune âge, je les ai mises au diapason des temps qui changent. Je ne peux pas me séparer de cet engagement civil qui a éclairé ma vie et auquel je reste et resterai fidèle », ajoute-t-il.

Source : François Hollande pense à un retour: «La vie est pleine de sollicitations et d’imprévus»

Coronavirus : voilà pourquoi il sera nécessaire de porter un masque à bord d’un avion

Simulation et modélisation de la circulation des particules de salive dans un avion, lorsque les passagers portent des masques et quand ils n’en portent pas. © Ansys

https://youtu.be/oJo_zeXswgU

On observe que les gouttelettes ont le plus de chance d’être directement absorbées par les orifices d’évacuation de l’air si le passager se trouve sur la place couloir (si le vent est bien positionné par rapport à la rangée de sièges). On pourrait donc suggérer qu’un passager qui présente le moindre symptôme ou qui se sent moins bien, soit placé dans une place couloir (en plus de porter un masque bien entendu). À contrario, les enfants qui seraient moins émetteurs de gouttelettes contaminées, pourraient apprécier la vue de la place fenêtre. Il serait important d’être très ferme sur le port du masque à la place fenêtre.

Source : Coronavirus : voilà pourquoi il sera nécessaire de porter un masque à bord d’un avion

Tao Te King – Livre de la voie et de la vertu – Chapitre 66

66 – précédent suivant
Pourquoi les fleuves et les mers peuvent-ils être les rois de toutes les eaux ?
Parce qu’il savent se tenir au dessous d’elles.
C’est pour cela qu’ils peuvent être les rois de toutes les eaux.
Aussi lorsque le Saint désire d’être au-dessus du peuple, il faut que, par ses paroles, il se mette au-dessous de lui.
Lorsqu’il désire d’être placé en avant du peuple, il faut que, de sa personne, il se mette après lui.
De là vient que le Saint est placé au-dessus de tous et il n’est point à charge au peuple ; il est placé en avant de tous et le peuple n’en souffre pas.
Aussi tout l’empire aime à le servir et ne s’en lasse point.
Comme il ne dispute pas (le premier rang), il n’y a personne dans l’empire qui puisse le lui disputer.

Source : Tao Te King – Livre de la voie et de la vertu – Chapitre 66

 
Chapitre 66

江海所以能为百谷王者,以其善下之,故能为百谷王。是以圣人欲上民,必以言下之;欲先民,必以身后之。是以圣人处上而民不重,处前而民不害。是以天下乐推而不厌。以其不争,故天下莫能与之争.

Ce par quoi le Fleuve et la Mer peuvent être rois des cent vallées, c’est leur faculté d’être plus bas que celles-ci : c’est ainsi qu’ils peuvent être rois des cent vallées. C’est pourquoi, si le Saint désire être au dessus du peuple, il faut qu’en ses paroles il se mette au dessous de lui. S’il désire être en avant du peuple, il faut qu’en sa personne il se mette derrière lui.

Ainsi le Saint est placé au dessus sans que le peuple sente son poids ; il est placé en avant sans que le peuple en souffre.

C’est pourquoi Tous sous le ciel le pousseront volontiers en avant, sans se lasser de lui. Parce qu’il ne lutte pas, personne au monde ne peut lutter avec lui.

 

Chapitre 66
Commentaire sur ce chapitre Voir la traduction de Word pour Word
La raison pour laquelle le fleuve et la mer peuvent être le roi des cent vallées est qu’ils excellent dans la position la plus basse.
Ils peuvent donc être le roi des cent vallées.

Par conséquent, désireux de régner sur le peuple, il
faut dans ses paroles s’humilier devant lui;
Et, désireux de diriger le peuple, il
faut, en sa personne, suivre derrière lui.

Par conséquent, le sage prend sa place sur le peuple n’est pourtant pas un fardeau;
prend sa place devant le peuple mais ne provoque aucune obstruction.
C’est pourquoi l’empire le soutient joyeusement et ne se lasse pas de le faire.

C’est parce qu’il ne prétend pas que personne dans l’empire n’est en mesure de lutter avec lui.

 

The Hunt : le film polémique sortira finalement dans les cinémas français

Aura-t-on un jour le droit de voir The Hunt ?

Le film réalisé par Craig Zobel, satire sociale qui critique la société américaine actuelle et ses divisions, avait été annulé dans un premier temps, après avoir notamment provoqué l’ire de Donald Trump. Le scénario, très particulier, mettait en scène des riches chassant des gens pour le plaisir. Bien entendu, une de leurs proies n’est pas décidée à se laisser faire. Une histoire qui avait du mal à être acceptée dans un contexte notamment marqué par plusieurs fusillades aux Etats-Unis. Le film avait ensuite été reprogrammé au mois de mars pour les Etats-Unis et en avril pour la France. Coronavirus oblige, les choses ont encore été bousculées. Si Universal a finalement opté pour une sortie en VOD pendant l’épidémie, le film aura aussi le droit à sa sortie dans les cinémas de l’Hexagone. The Hunt, polémique en vue ?

Source : The Hunt : le film polémique sortira finalement dans les cinémas français

 

 

 

3 mauvaises habitudes qui causent des germes dans votre maison! | jasoncollette.com

Ne nettoyez pas régulièrement votre évier de cuisine

 

 

 

 

Porter des chaussures dans la chambre

 

 

 

 

Ne regardez la surface que lors du nettoyage

 

 

 

Source : 3 mauvaises habitudes qui causent des germes dans votre maison! | jasoncollette.com

Tao Te King – Livre de la voie et de la vertu – Chapitre 30

– 30 – précédent suivant
Celui qui aide le maître des hommes par le Tao ne (doit pas) subjuguer l’empire par les armes.
Qui qu’on fasse aux hommes, ils rendent la pareille.
Partout où séjournent les troupes, on voit naître les épines et les ronces.
À la suite des grandes guerres, il y a nécessairement des années de disette.
L’homme vertueux frappe un coup décisif et s’arrête.
Il n’ose subjuguer l’empire par la force des armes.
Il frappe un coup décisif et ne se vante point.
Il frappe un coup décisif et ne se glorifie point.
Il frappe un coup décisif et ne s’enorgueillit point.
Il frappe un coup décisif et ne combat que par nécessité.
Il frappe un coup décisif et ne veut point paraître fort.
Quand les êtres sont arrivés à la plénitude de leur force, ils vieillissent.
Cela s’appelle ne pas imiter le Tao. Celui qui n’imite pas le Tao ne tarde pas à périr.

Source : Tao Te King – Livre de la voie et de la vertu – Chapitre 30

 
Chapitre 30

以道佐人主者,不以兵强天下。其事好还。师之所处,荆棘生焉。大军之后,必有凶年。善有果而已,不敢以取强。果而勿矜,果而勿伐,果而勿骄。果而不得已,果而勿强。物壮则老,是谓不道,不道早已。

Celui qui (comme ministre) assiste par la Voie un maître des hommes, ne fait pas violence à l’empire par les armes. Cette (dernière) manière d’agir cause habituellement un contre coup.

Là où campent les armées, il pousse des épines et des chardons. A la suite de grandes guerres, viennent des années de disette.

L’homme capable est résolu, voilà tout. Il n’ose pas être violent en saisissant (l’empire). Qu’il soit résolu, mais non vantard ; qu’il soit résolu, mais non hâbleur ; qu’il soit résolu, mais non hautain. Qu’il soit résolu par nécessité. Qu’il soit résolu sans violence.

 

Chapitre 30
Commentaire sur ce chapitre Voir la traduction de Word pour Word
Celui qui assiste le dirigeant des hommes au moyen du chemin n’intimide pas l’empire par une démonstration d’armes.

C’est quelque chose qui risque de rebondir.
Là où les troupes ont campé
, les ronces grandiront;
Dans le sillage d’une puissante armée De
mauvaises récoltes suivent sans faute.

Celui qui est bon ne vise qu’à conclure sa campagne et n’ose pas par là même intimider.
Amenez-le à une conclusion mais ne vous vantez pas;
Amenez-le à une conclusion mais ne soyez pas arrogant;
Amenez-le à une conclusion mais seulement quand il n’y a pas de choix;
Amenez-le à une conclusion mais n’intimidez pas.

Une créature à son apogée faisant du mal à l’ancien
est connue comme allant à l’encontre du chemin.
Ce qui va à l’encontre de la voie prendra fin tôt.

Retour au sommet

Traduction de DC Lau

Chapitre 60

Gouverner un grand État, c’est comme faire bouillir un petit poisson.

Lorsque l’empire est gouverné conformément à la manière,
les esprits perdent leur puissance.
Ou plutôt, ce n’est pas qu’ils perdent leurs pouvoirs,
mais que, bien qu’ils aient leurs pouvoirs, ils ne nuisent pas aux gens.
Ce n’est pas seulement eux qui, ayant leurs pouvoirs, ne font pas de mal aux gens,
Le sage, aussi, ne fait pas de mal aux gens.
Comme ni l’un ni l’autre ne fait de mal, chacun attribue le mérite à l’autre.

 

Source : Traduction de DC Lau

 

Chapitre 60

治大国若烹小鲜。以道蒞天下,其鬼不神;非其鬼不神,其神不伤人;非其神不伤人,圣人亦不伤人。夫两不相伤,故德交归焉.

Gouverner un grand pays, c’est comme faire cuire de petits poissons.

Quand on dirige l’Empire par la Voie, les mânes ne se manifesteront pas comme des esprits. Ce n’est pas que ces mânes ne soient pas des esprits, mais ces esprits ne nuiront pas aux hommes. Tout comme les esprits ne nuiront pas aux hommes, le Saint ne nuira pas au peuple.

Si en effet ces deux ne se nuisent pas, leur Vertu conduira dans une direction commune.

 

Tao Te King – Livre de la voie et de la vertu – Chapitre 69

69 – précédent suivant
Voici ce que disait un ancien guerrier :
Je n’ose donner le signal, j’aime mieux le recevoir.
Je n’ose avancer d’un pouce, j’aime mieux reculer d’un pied.
C’est ce qui s’appelle n’avoir pas de rang à suivre, de bras à étendre, d’ennemis à poursuivre, ni d’arme à saisir.
Il n’y a pas de plus grand malheur que de résister à la légère.
Résister à la légère, c’est presque perdre notre trésor.
Aussi, lorsque deux armées combattent à armes égales, c’est l’homme le plus compatissant qui remporte la victoire.

Source : Tao Te King – Livre de la voie et de la vertu – Chapitre 69
Chapitre 69

用兵有言:吾不敢为主,而为客;不敢进寸,而退尺。是谓行无行;攘无臂;扔无敌;执无兵。祸莫大於轻敌,轻敌几丧吾宝。故抗兵相加,哀者胜矣.

Un stratégiste de l’antiquité a dit :

— Je n’ose pas être l’hôte ; j’aime mieux être l’invité. Je n’ose pas avancer d’un pouce ; j’aime mieux reculer d’un pied.

C’est là ce qu’on appelle : « Marcher sans qu’il y ait de marche, retrousser les manches sans qu’il y ait de bras, dégainer sans qu’il y ait d’épée, jouer des mains sans qu’il y ait d’adversaire. »

Il n’y a pas de plus grand malheur que de prendre son adversaire à la légère. Si je prends mon adversaire à la légère, je risque de perdre mes trésors. Car lorsque les armes opposées se croisent, c’est celui qui cède qui gagne.

Table des Matières
Résumé des commentaires

Pour « de l’antiquité », voir les notes sur le chapitre précédent.

L’hôte est celui qui prend l’initiative ; l’invité attend. Donc, en termes militaires : l’un prend l’offensive, l’autre se tient sur la défensive. Cette attitude passive est formulée d’une manière frappante au moyen de termes militaires dans un sens négatif. Pour l’ordre des phrases dans ce paragraphe (« marcher… » etc.), je suis le commentaire de Wang Pi.

Ce même commentaire donne l’impression que, dans la phrase suivante, au lieu de k’ing ti (220) « prendre son adversaire à la légère », on devrait lire wou ti (221) « ne pas avoir d’adversaire ». Seulement, avec un wou ti immédiatement précédent, on pourrait plus facilement comprendre une corruption d’une leçon originale k’ing ti en wou ti que l’inverse ; voir pour un cas analogue le chapitre XLI. Le commentaire de Wang Pi explique qu’il ne faut pas, par la force, se mettre dans la situation où l’on n’a plus d’adversaires, — sans doute parce qu’alors on devient trop fort. Cela donne un bon sens ; mais, d’autre part, la condamnation de la situation où il n’y a pas d’adversaire contredit ce que l’auteur vient de dire de « jouer des mains sans qu’il y ait d’adversaire ». Après quelque hésitation, j’accepte donc k’ing ti du texte reçu, qui donne aussi un sens acceptable et s’accorde avec l’aphorisme du chapitre LXIII : « Le Saint trouve tout difficile ». Ma traduction : « C’est celui qui cède » tient compte de la correction de ngai (222) « regretter » en jang (223) « céder », correction confirmée par plusieurs cas parallèles. L’image est empruntée à l’art de l’escrime.

Pour les trésors, voir LXVII.

Chapitre 69
Commentaire sur ce chapitre Voir la traduction de Word pour Word
Les stratèges ont un dicton,
je n’ose pas jouer l’hôte mais jouer l’invité,
je n’ose pas avancer d’un pouce mais reculer d’un pied à la place.

Ceci est connu comme marcher en avant quand il n’y a pas de route,
retrousser ses manches quand il n’y a pas de bras,
traîner son adversaire de force quand il n’y a pas d’adversaire,
et prendre les armes quand il n’y a pas de bras.

Il n’y a pas de catastrophe plus grande que d’affronter un ennemi trop facilement.
Donc, cela m’a presque coûté mon trésor.
Ainsi de deux côtés levant les bras l’un contre l’autre,
c’est celui qui est affligé qui gagne.

 

Paludisme, COVID-19 et miracle vaccinal – AIMSIB

Paludisme, COVID-19 et miracle vaccinal

Conclusion
Une première évidence, primaire : Le vaccin anti-malaria de GSK augmente le risque de complications de la malaria et diminue l’espérance de vie des bébés vaccinés. Il n’y a rien à transiger : il faut cesser immédiatement d’injecter ce vaccin !

Une seconde évidence, banale : Les industriels du vaccin, avec la complicité des autorités sanitaires (dont l’OMS), se croient tout permis. Sous prétexte d’humanité aujourd’hui en Afrique (avec la malaria) et demain chez nous sous prétexte d’urgence (avec le COVI 19), ils s’affranchissent des règles les plus élémentaires de la recherche médicale.

Une troisième évidence, scientifique : les malheurs du vaccin anti-malaria annoncent les malheurs du futur vaccin anti-COVI 19 ; car c’est en fait le énième échec d’un projet de vaccin annoncé miraculeux.

On commence par faire rêver, des données préliminaires encourageantes sont publiées, des crédits sont accordés, des contrats sont passés, de nouveaux essais sont annoncés pour confirmer les premiers, les années passent, les scandales suivent, les anathèmes se multiplient et, finalement, pour qui connaît la médecine des vaccins, il n’y a jamais de vaccin miracle et il n’y en aura jamais !

Nous devons l’admettre : il va falloir vivre avec le COVI 19 ; Comme nous avons appris à vivre avec le HIV-sida, les cancers et les maladies cardiovasculaires.

Ils vont devoir l’admettre ; le plus tôt sera le mieux : nous y veillerons…

Source : Paludisme, COVID-19 et miracle vaccinal – AIMSIB

Avis sur un projet de loi portant diverses dispositions urgentes

S’agissant du cadre légal des contrats à durée déterminée (CDD) et de l’intérim, le projet de loi prévoit d’habiliter le Gouvernement à ouvrir la faculté de déroger, par accord d’entreprise, aux règles relatives à la durée, au renouvellement et à la succession de ces contrats sur un même poste ou avec le même salarié. Le Conseil d’Etat relève que cette faculté, ouverte tant au titre des contrats en cours qu’au titre des futurs contrats, sera limitée à une durée n’excédant pas six mois à compter de la fin de l’état d’urgence sanitaire et aux seules fins, d’une part, de limiter les fins et les ruptures de contrats de travail et d’atténuer les effets de la baisse d’activité et, d’autre part, de favoriser et d’accompagner la reprise d’activité. Il considère que ces dispositions ne sont ni par elles-mêmes, ni par les conséquences qui en découlent nécessairement, contraires à une règle ou à un principe de valeur constitutionnelle et ne méconnaissent pas les normes internationales ou européennes applicables. (CC, décision n° 2005-521 DC du 22 juillet 2005, cons. 7 et 11 ; décision 2017-751 DC du 7 septembre 2017, § 3). Il souligne toutefois qu’il appartiendra au Gouvernement de veiller, lors de la rédaction de l’ordonnance, à ce que les dispositions prises sur le fondement de cette habilitation respectent les principes de valeur constitutionnelle, notamment le principe d’égalité (CC, décision n° 2014-402 QPC du 13 juin 2014, cons. 4 à 7) et les normes conventionnelles applicables en la matière, notamment la directive 1999/70/CE du Conseil de l’Union Européenne du 28 juin 1999 concernant l’accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Avis sur un projet de loi portant diverses dispositions urgentes

Responsabilité de l’employeur si un salarié attrape le covid au travail

La responsabilité pénale de l’employeur en raison de la contamination au covid-19 ?
Depuis le 12 mai 2020, c’est acté : la responsabilité de l’employeur peut tout à fait être engagée en raison du Covid-19.
Ainsi, est un délit la faute d’imprudence, de négligence ou de manquement à une obligation de prudence ou de sécurité prévue par la loi ou le règlement, s’il est établi que l’employeur n’a pas accompli les diligences normales compte tenu de ses compétences, de son pouvoir et de ses moyens dans la situation de crise ayant justifié l’état d’urgence sanitaire, ainsi que de la nature de ses missions ou de ses fonctions en tant employeur (2).

Le Conseil constitutionnel a jugé ce nouvel article conforme à la Constitution (3).

Il semble possible d’envisager que votre salarié engage votre responsabilité pénale, en se référant à l’article 223-1 du Code pénal : « Le fait d’exposer directement autrui à un risque immédiat de mort ou de blessures de nature à entraîner une mutilation ou une infirmité permanente par la violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de prudence ou de sécurité imposée par la loi ou le règlement est puni d’un an d’emprisonnement et de 15.000 euros d’amende » (4).

Source : Responsabilité de l’employeur si un salarié attrape le covid au travail